Exclusif

Les libéraux préparent la transition post-électorale

Le président du comité de transition du PLQ,... (Photo André Pichette, archives La Presse)

Agrandir

Le président du comité de transition du PLQ, l'ex-premier ministre Daniel Johnson (à gauche), et Philippe Couillard.

Photo André Pichette, archives La Presse

(Québec) Philippe Couillard fera de son mentor, Roberto Iglesias, le secrétaire général du gouvernement, soit le numéro un des fonctionnaires, s'il est élu le 7 avril. L'ancien vice-doyen de la faculté de médecine de l'Université de Sherbrooke l'avait suivi une première fois à Québec comme sous-ministre à la Santé, en 2003.

S'il est porté au pouvoir, Philippe Couillard prendra tout son temps pour former son gouvernement. Cela ne se fera pas avant Pâques, indique-t-on en coulisse. Le Conseil des ministres devrait être formé dans les derniers jours d'avril. L'Assemblée nationale serait convoquée à la fin du mois de mai seulement, selon le plan de match actuel.

Le premier budget serait déposé en juin, confient des stratèges du PLQ. La séquence des événements rappelle étrangement celle choisie par Jean Charest quand il avait été porté au pouvoir en avril 2003. Le ministre des Finances, Yves Séguin, avait déposé son premier budget le 12 juin.

Chef de cabinet de Philippe Couillard dans l'opposition, Jean-Louis Dufresne conservera cette fonction si son patron devient premier ministre. Comme Iglesias, Dufresne est dans l'entourage de Couillard depuis des années: ils se connaissent depuis l'école secondaire. Christian Lessard, responsable de la campagne, retournerait quant à lui dans la boîte de communications où il se trouvait avant le déclenchement des élections.

Amener son bras droit

Le jeu de chaise musicale au poste de secrétaire général du gouvernement est la règle absolue. Chaque nouveau premier ministre amène son bras droit. Actuellement, le poste est occupé par Jean St-Gelais, nommé par Mme Marois dès le lendemain de l'élection de septembre 2012.

M. St-Gelais, un fonctionnaire de carrière aux Finances, avait occupé le même poste sous Bernard Landry, de 2001 à 2003. À son arrivée, Jean Charest avait nommé André Dicaire à ce poste stratégique.

Joint hier, le président du comité de transition du PLQ, l'ex-premier ministre Daniel Johnson, n'a pas voulu confirmer ces informations. Il reconnaît toutefois que le comité qu'il dirige commence ses réunions formelles. On y retrouve M. Iglesias, mais aussi deux anciens ministres libéraux, Michel Audet et Yvon Marcoux, respectivement aux Finances et à la Justice sous Jean Charest. Le chef de cabinet Jean-Louis Dufresne et le responsable de la campagne libérale, Christian Lessard, font aussi partie du groupe. Ces personnes sont celles qui ont accès à la fonction publique dès le lendemain de l'élection, selon la tradition, même si le gouvernement reste en poste jusqu'à la transition.

Dans cette situation, à quelques jours du scrutin, «l'attitude responsable est de préparer des scénarios. C'est ce qu'on fait», de souligner M. Johnson. La Presse avait évoqué il y a quelques jours déjà les travaux du comité qui, formé trop hâtivement, pouvait paraître présomptueux. «On ne peut se permettre de ne pas être prêts à toute éventualité», poursuit l'ancien premier ministre, qui refuse toutefois de se livrer à des conjectures sur le plan de match d'un éventuel gouvernement libéral.

Philippe Couillard n'aurait pris aucune décision jusqu'ici sur ces questions, reportant tous les arbitrages au lendemain du 7 avril, indiquent d'autres sources.




la boite:2512870:box
la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer