QS garde Ste-Marie-St-Jacques, Duchesne ne conteste pas

Manon Massé avait remporté son siège avec une majorité... (Photo Marco Campanozzi, archives La Presse)

Agrandir

Manon Massé avait remporté son siège avec une majorité de seulement 91 voix.

Photo Marco Campanozzi, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Il n'y aura pas de dépouillement judiciaire de bulletins suite au scrutin de lundi dernier: Québec solidaire aura bel et bien une troisième députée et le ministre sortant Pierre Duchesne devra se trouver une nouvelle carrière.

L'ex-ministre de l'Enseignement supérieur, Pierre Duchesne... (PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE) - image 1.0

Agrandir

L'ex-ministre de l'Enseignement supérieur, Pierre Duchesne

PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

La Cour du Québec vient de refuser de procéder à un nouveau décompte dans Sainte-Marie-Saint-Jacques, ce qui clôt le processus de contestation.

Le 7 avril dernier, la solidaire Manon Massé avait remporté son siège avec une majorité de seulement 91 voix sur la libérale Anna Klisko.

Celle-ci s'est alors adressée aux tribunaux pour faire recompter l'ensemble du vote. Elle alléguait notamment que certaines urnes avaient été mal scellées et que deux copies d'un même document comportaient des chiffres différents.

Vers 15h45, le juge Armando Aznar a déterminé que Mme Klisko et son avocat n'ont pu soulever un doute suffisant sur la probité du vote.

II n'y a aucun «motif raisonnable de croire qu'un scrutateur ou le directeur du scrutin a rejeté illégalement des bulletins de vote ou dressé un relevé inexact», a indiqué le juge dans sa décision rendue oralement.

Pierre Duchesne battu

Dans la circonscription de Borduas, l'ex-ministre de l'Enseignement supérieur et ténor péquiste Pierre Duchesne a décidé de ne pas contester le résultat du scrutin.

L'ex-journaliste a été battu par son adversaire caquiste Simon Jolin-Barrette avec 99 voix d'écart. 

«Le Parti québécois n'a pas jugé qu'il y avait matière à demander un recomptage», a expliqué Dominic Vallières, aux communications de la formation politique. «M. Duchesne laissait la décision entre nos mains, d'autant plus qu'il avait salué la victoire du candidat de la CAQ le soir même.»




publicité

la boite:2512870:box

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer