Couillard: «La question de l'élection demeure la même»

Le chef du PLQ, Philippe Couillard... (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND LA PRESSE)

Agrandir

Le chef du PLQ, Philippe Couillard

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

« La question de l'élection demeure la même » au terme du débat des chefs, estime Philippe Couillard. Le chef libéral croit avoir obtenu « la confirmation » que Pauline Marois veut tenir un référendum si elle est reportée au pouvoir.

« Mme Marois est incapable de dire aux Québécois qu'elle ne fera pas de référendum. Au contraire. Elle veut les préparer à être prêts à faire un référendum. C'est bien clair que toute l'énergie du gouvernement qu'elle dirigerait, et on espère que ce ne sera pas le cas, va être employée à préparer les Québécois pour un référendum. On a eu la confirmation », a-t-il soutenu lors d'un bref point de presse en fin de soirée.

Il se défend de mener une campagne de peur. « Vous parlez de brandir (la menace référendaire), mais ce n'est pas moi qui ai levé le poing, c'est M. Péladeau », a-t-il répondu à un journaliste.

Philippe Couillard a qualifié d' « intense » sa première expérience dans un débat des chefs télévisé. Il s'est dit satisfait d'avoir passé ses messages sur la « croissance économique » et la « réduction de la bureaucratie ».

Le ton du débat a été « correct », selon le chef libéral. Il prévenait mardi que Pauline Marois allait « y goûter » si elle remettait en question son intégrité. « Je me suis permis une ou deux interventions assez fermes sur cette question », a-t-il lancé, ajoutant qu'il a été « respectueux » dans ses échanges.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

la boite:2512870:box

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer