Le baptême, un viol: Marois ne condamne pas sa candidate

La candidate péquiste dans Gouin, Louise Mailloux.... (Photo Ivanoh Demers, La Presse)

Agrandir

La candidate péquiste dans Gouin, Louise Mailloux.

Photo Ivanoh Demers, La Presse

Pauline Marois ne veut pas commenter les propos de sa candidate Louise Mailloux, qui a déjà qualifié le baptême et la circoncision de «viol».

«Je ne ferai pas de commentaire sur les propos qui relèvent des positions passées de cette candidate. Mme Mailloux adhère au programme du Parti québécois et à ses orientations, qui sont très respectueuses du choix des personnes quant à leurs convictions et leurs façons de pratiquer leur religion, et elle adhère à la Charte de la laïcité», a dit la chef du Parti québécois (PQ) en conférence de presse à Repentigny.

Mme Mailloux, professeur de philosophie au cégep, affronte Françoise David dans Gouin. En 2011, elle écrivait dans son essai La laïcité ça s'impose! : «la politique fait aussi partie de la culture et pourtant nous n'avons pas d'enfant de trois ans qui soit péquiste ou libéral! Mais des petits catholiques, juifs et musulmans qui portent encore la couche, cela existe dans nos garderies. Baptisez-les tous! Circoncisez-les tous! Pour que Dieu les reconnaisse. On appelle cela du viol.» La candidate a affirmé cette semaine qu'elle assumait encore «absolument» ces positions.  

«Je n'ai pas dit qu'on pouvait dire n'importe quoi, a réagi Mme Marois quand on l'a relancée à ce sujet. Vous ne m'avez pas comprise. J'ai dit  qu'il y avait une orientation du Parti québécois (sur la Charte de la laïcité) qui avait été endossée par notre candidate, et tant qu'à moi, c'est ça qui est important.»

Mme Mailloux et d'autres membres du SPQ Libre ont appuyé en commission parlementaire la Charte de la laïcité. Même si l'enseignante croit qu'il faudrait éventuellement aller encore plus loin, elle soutient que la Charte constitue la bonne mesure à l'heure actuelle. Elle a aussi accusé Amir Khadir de Québec solidaire d'avoir cautionné la ségrégation des sexes d'une association musulmane.

Louise Mailloux doit s'excuser, dit Legault

Selon François Legault, Pauline Marois doit rappeler à l'ordre sa candidate Louise Mailloux pour ses commentaires controversés sur la religion.

«Les propos de Mme Mailloux, s'ils n'étaient pas si tristes, on pourrait se bidonner [en les entendant]», a critiqué le chef caquiste.

«Mme Marois devrait au moins rappeler à l'ordre Mme Mailloux et lui demander de s'excuser, a exigé M. Legault. Sincèrement, c'est complètement déplacé. Ça n'a pas de bon sens.»

Rendez-vous national sur l'eau

Lors de sa conférence de presse, Mme Marois a annoncé qu'elle convoquerait un Rendez-vous national sur l'eau et qu'elle déposerait deux projets de loi déjà annoncés. Une loi pour protéger les milieux humides et un moratoire sur les gaz de schiste.

- Avec Philippe Teisceira-Lessard 




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite:2512870:box

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer