Vidéo sur Marois: un employé de l'ADQ serait lié au blogue

Mario Dumont... (Photo Alain Roberge, La Presse)

Agrandir

Mario Dumont

Photo Alain Roberge, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'étau se resserre autour de «Bleu Québec», ce blogueur anonyme qui a produit le clip vidéo «inacceptable» que l'ADQ a été contrainte de retirer de son site lundi. Alors que le parti de Mario Dumont affirme n'avoir aucun lien avec ce carnet, de nouveaux éléments permettent de le lier à Pierre Morin, directeur de cabinet du vice-président de l'Assemblée nationale et député adéquiste sortant Marc Picard.

Depuis le 7 septembre, «Bleu Québec» (www.bleuquebec.blogspot.com) fait la pluie et le beau temps sur la Toile, attaquant sans relâche péquistes et libéraux à coup de montages photo et de clips vidéo peu favorables. Un clip dépeignant Pauline Marois comme une snob affublée de bijoux clinquants qui dépense comme une «pompe-à-fric» y est apparu la semaine dernière. Un lien a presque aussitôt été ajouté sur le site officiel de l'ADQ, mais Mario Dumont, informé de la nature du clip, a exigé qu'il soit retiré lundi parce qu'il ne respectait pas «l'esprit de la campagne» que son parti entend mener.

Sous le couvert de l'anonymat, «Bleu Québec» a aussi écrit que le transfuge André Riedl a reçu la somme de 100 000?$ comptant pour faire le saut vers le Parti libéral. Le transfuge a qualifié ces propos de diffamatoires, affirmant au Devoir qu'il poursuivrait l'auteur du blogue s'il apprenait son identité.

«Bleu Québec» a commencé ses activités sur la Toile en créant d'abord un profil sur YouTube le 27 août 2008. Le 7 septembre, jour de déclenchement des élections fédérales, il lançait son blogue acide à l'adresse


Voir la vidéo

www.bleuquebec.blogspot.com. Dans les milieux politiques, de nombreuses personnes ont vite soupçonné Pierre Morin, qui a animé un blogue au style très semblable sous le pseudonyme MisterP lors de la campagne de 2007, d'en être l'auteur. En entrevue lundi, M. Morin a cependant dit n'avoir rien à voir avec «Bleu Québec».

Or, selon des registres officiels consultés par La Presse, le 30 août 2008, soit quatre jours après la création du profil sur YouTube et une semaine avant le lancement du blogue «Bleu Québec» à l'adresse bleuquebec.blogspot.com, Pierre Morin a officiellement acquis les noms de domaine apparentés Bleuquebec.com,bleuquebec.net, bleuquebec.org, bleuquebe.info. La transaction a été faite par M. Morin et celui-ci a donné son adresse de courriel officielle de l'ADQ, pmorin@adq.qc.ca. Les quatre noms de domaine qu'il a acquis ne sont actuellement pas utilisés.

Une source proche de l'ADQ au fait du dossier, qui a requis l'anonymat, a assuré à La Presse que M. Morin est l'homme qui se cache derrière le blogue Bleu Québec.

Questionné hier, M. Morin a reconnu avoir acquis les noms de domaine «bleuquebec», mais a catégoriquement refusé de discuter de ses liens présumés avec le blogue anonyme et les clips qui y sont diffusés. «Je ne cacherai pas qu'il y a eu des discussions avec des militants pour établir une stratégie sur le web, mais (pour ce qui est du blogue Bleu Québec), je ne commenterai pas. Point à la ligne», a-t-il lancé.

L'ADQ a pour sa part indiqué, par la voix de sa porte-parole Sophie Doucet, que «les employés du parti peuvent avoir les implications qu'ils veulent sur leurs heures de loisir». «On ne contrôle pas le blogue «Bleu Québec». Ce n'est pas un outil officiel de l'ADQ», a ajouté Mme Doucet. L'utilisation de l'adresse de courriel officielle de l'ADQ pour l'acquisition des noms de domaine par M. Morin n'a par ailleurs pas été cautionnée par le parti.

«Il y a environ 2500 adresses «adq.qc.ca» actuellement actives. Nous faisons confiance à nos membres pour qu'ils en fassent un usage judicieux. Ça ne veut pas dire que nous cautionnons ce qu'ils font avec», a-t-elle poursuivi.

En fin de journée, le Directeur général des élections du Québec a entamé des vérifications en bonne et due forme au sujet du blogue.

«S'il s'avère qu'il est lié à un parti politique, nous allons exiger que son appartenance soit clairement indiquée sur le site ou, sinon, qu'il soit fermé», a indiqué le porte-parole, Denis Dion.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer