Débat dans Mont-Royal: Israël au coeur des échanges

À tour de rôle, les candidats du Parti... (Photo Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

À tour de rôle, les candidats du Parti libéral et du Parti conservateur ont croisé le fer sur la question israélienne.

Photo Bernard Brault, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Mont-Royal) «Ce qui doit cesser, ce sont les gens qui disent : ''Vous n'êtes pas un bon juif si vous ne votez pas pour le bon parti''», a lancé le candidat libéral Anthony Housefather pour clore le premier débat des candidats de la circonscription de Mont-Royal. Sort d'Israël, accord sur le nucléaire iranien : le candidat conservateur Robert Libman a tiré à boulets rouges sur les positions du Parti libéral.

Les personnes portant la kippa se comptaient par centaines dans la salle remplie à craquer d'une synagogue de Côte-des-Neiges hier soir où elles étaient venues entendre les candidats des trois principaux partis débattre d'économie, de langue et d'Israël. C'est dans cette circonscription où le scrutin s'est révélé très serré en 2011 que Stephen Harper avait lancé sa campagne il y a un mois, dans l'espoir de conquérir le fief libéral longtemps détenu par le libéral Irwin Cutler.

À tour de rôle, les candidats du Parti libéral et du Parti conservateur, qui portaient tous les deux la kippa, ont croisé le fer sur la question israélienne. «Je suis fier d'être Juif. Mon entreprise a des bureaux en Israël, j'y suis allé souvent. Je vais me battre pour Israël !», a lancé Anthony Housefather, le candidat libéral et actuel maire de Côte-Saint-Luc.

Sans s'en prendre à son adversaire libéral, le candidat conservateur a concentré ses attaques sur le chef Justin Trudeau, dont la «boussole morale varie avec le vent». «Israël est certainement devenu un sujet important de cette élection, il n'y a aucun doute. Mais de dire que la position du Parti libéral sur Israël est la même que celle du Parti conservateur de Stephen Harper est vraiment tiré par les cheveux», a-t-il déclaré.

Le candidat conservateur a remis en question l'approche plus nuancée prônée par Justin Trudeau au sujet de la politique étrangère canadienne. «Qu'est-ce que "nuance" signifie? Est-ce que ça veut dire que le Canada devrait diminuer son soutien à Israël? Est-ce que c'est ça que Justin Trudeau veut?», a-t-il lancé sous les applaudissements. «L'appui du Parti libéral à l'endroit d'Israël est sans équivoque. Il n'y a aucune hésitation», a répété son vis-à-vis libéral.

Robert Libman a été chaudement applaudi par la foule lorsqu'il a ardemment critiqué l'accord sur le nucléaire de l'Iran, « pays qui veut détruire Israël». Devant les attaques incessantes contre son chef, le candidat libéral s'est même senti obligé de préciser que le Parti libéral «ne support[ait] pas le régime en Iran». «L'Iran est la plus grande menace du monde, je vais tout faire pour éviter que l'Iran n'obtienne la bombe nucléaire», s'est-il exclamé, également applaudi par une bonne partie des quelque 500 électeurs.

Le candidat du Nouveau parti démocratique (NPD) Mario Jacinto Rimbao, un membre bien en vue de l'importante communauté philippine de la circonscription s'est toutefois fait chahuter en évoquant la position néodémocrate sur l'accord iranien.

La situation de la langue anglaise au Québec a également monopolisé une partie des débats. «C'est tellement important pour nous de respecter les deux langues officielles du Canda», a dit en français M. Rimbao, en insistant sur l'importante de «respecter» les deux langues. Anthony Housefather, qui s'était battu contre le retrait du statut bilingue de certaines municipalités en 2013, a fortement critiqué la position du NPD d'étendre la loi 101 aux organismes et entreprises de compétence fédérale au Québec. «Nos jeunes sont sous-représentés dans les institutions fédérales au Québec, ils forment moins de 4% des fonctionnaires fédéraux. [...]S'ils rendent ça français seulement et que nous, les anglophones, devenons des personnes de seconde classe dans les services publics fédéraux au Québec, quelle sera la suite?», a-t-il affirmé.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Les plus populaires sur Auto

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

image title
Fermer