Le NPD prend la tête au Québec

Une révolution orange point à l'horizon au Québec le 2 mai. Contre toute... (Photo: PC)

Agrandir

Photo: PC

(Ottawa) Une révolution orange point à l'horizon au Québec le 2 mai. Contre toute attente, le NPD est passé en tête dans les intentions dans la province pour la première fois de son histoire, supplantant ainsi le Bloc québécois à environ 10 jours du scrutin.

Les troupes néo-démocrates de Jack Layton récoltent en effet 36% des intentions de vote contre 31% au Bloc québécois et 17% au Parti conservateur, selon un sondage CROP réalisé pour le compte de La Presse auprès de 1000 personnes du 13 au 20 avril.

Autrefois la formation politique fédéraliste dominante au Québec, le Parti libéral n'est plus que l'ombre de lui-même, récoltant un maigre résultat de 13% des appuis.

Fait intéressant, le NPD domine dans la région métropolitaine de Montréal avec 40% des intentions de vote, loin devant le Bloc québécois qui arrive deuxième avec 28%. Le Parti libéral est troisième avec 17% et le Parti conservateur dernier avec 12%.

Même chez les électeurs francophones, qui déterminent le vainqueur dans la majorité des circonscriptions au Québec, le NPD talonne le Bloc québécois en recueillant 34% contre 38 aux bloquistes de Gilles Duceppe. Le Parti conservateur n'obtient que 15% et le Parti libéral 11%.

Mieux encore, les appuis au NPD se solidifient. Pas moins de 77% des personnes sondées qui comptent appuyer les troupes de Jack Layton ont «certainement» l'intention d'aller voter le 2 mai, jour du scrutin. Les électeurs qui comptent appuyer le NPD sont plus mobilisés que ceux du Bloc québécois (75%) et autant que ceux qui comptent donner leur appui au Parti conservateur.

Enfin, Jack Layton domine outrageusement tous ses adversaires fédéralistes quand on demande aux répondants d'identifier quel chef de parti ferait le meilleur premier ministre. En effet, 38% des personnes sondées choisissent Jack Layton et seulement 11% optent pour le chef conservateur Stephen Harper et 8% jettent leur dévolu sur le chef libéral Michael Ignatieff.

Selon Youri Rivest, vice -président chez CROP, il est évident que les plaques tectoniques ont bougé de manière considérable au Québec au cours des dernières semaines et le NPD est le grand gagnant de cette révolution qui se prépare.

«Le NPD est le premier parti au Québec. Dans l'histoire de CROP, jamais cela ne s'est produit. Jack Layton a réussi à fédérer le vote de gauche avec les gens qui ont le goût de donner un coup de pied à la canisse, de brasser les choses et qui veulent des changements. Le NPD est la vraie alternative de gauche maintenant aux conservateurs», a analysé M. Rivest.

Il a ajouté que même les électeurs qui ont appuyé l'ADQ au provincial en guise de protestation par le passé se joignent au mouvement orange - la couleur officielle du NPD - pour exprimer leur ras-le-bol envers le statu quo.

«Il y a des électeurs qui sont disponibles à un parti politique et il y a une option qui est séduisante. C'est une nouveauté et cela donne un sens à leur vote, ce que le Bloc québécois ne faisait plus. Ce sont de mauvaises nouvelles pour le Bloc», a dit M. Rivest.

L'électorat qui demeure fidèle au Bloc québécois pour le moment est essentiellement le noyau dur du mouvement souverainiste, selon lui. «Le Bloc a perdu les nationalistes, les Québécois qui se disent nationalistes mais qui sont à l'aise dans le Canada. Le NPD est premier et il domine largement dans cette clientèle».

Selon M. Rivest, on peut s'attendre à ce que les résultats historiques de ce sondage aient un effet d'entraînement non seulement au Québec, mais ailleurs pays. «Il y avait beaucoup de gens qui hésitaient entre le Bloc et le NPD. Les gens vont s'apercevoir qu'ils ne sont pas seuls à vouloir voter pour le NPD et qu'ils ont la chance d'embarquer dans un mouvement. Il y a vraiment une swing. Ce qui est dur dans les swings, c'est de mesurer leur ampleur. Si le NPD est capable de maintenir ce rythme, on pourrait être très surpris des résultats», a dit M. Rivest.

D'ailleurs, Jack Layton est le chef qui surprend le plus les électeurs depuis le début de la campagne, selon CROP. Le tiers des répondants ont dit que la performance du «petit gars d'Hudson», près de Montréal, va au-delà de leurs attentes. À l'inverse, 33% des gens estiment que la performance de Gilles Duceppe est en-dessous de leurs attentes.

Avec de tels résultats, le NPD pourrait mettre la main sur des circonscriptions à Montréal, notamment Jeanne-Le Ber, Notre-Dame-de-Grâce-Lachine et Westmount-Ville-Marie, selon M. Rivest.

Après les débats des chefs, Jack Layton avait mis le cap sur Montréal afin de tirer profit de sa bonne performance. Le NPD prévoit faire un autre rassemblement à Montréal samedi.

Ce sondage mené en ligne ne comporte pas de marge d'erreur compte tenu du caractère non probabiliste de l'échantillon.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Les plus populaires sur Auto

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

image title
Fermer