• Accueil > 
  • Actualités > 
  • Éducation 
  • > Investissement en éducation: le milieu syndical invite Québec à passer «de la parole aux gestes» 

Investissement en éducation: le milieu syndical invite Québec à passer «de la parole aux gestes»

La présidente de la CSQ, Louise Chabot.... (Photo Archives La Presse)

Agrandir

La présidente de la CSQ, Louise Chabot.

Photo Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

À la veille de la rentrée scolaire, la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), qui représente près de 100 000 professionnels de l'éducation, demande au gouvernement du Québec de tenir ses promesses en matière d'éducation et de réinvestir immédiatement dans le système public pour aider les élèves en difficulté, de plus en plus nombreux.

« Demain matin, des milliers d'enfants qui ont des difficultés vont arriver sur les bancs d'école, et il faut soutenir ces enfants-là. Si on veut un taux de diplomation de 85 % en 2030, il faut soutenir ces élèves dès maintenant », a dit hier Louise Chabot, présidente de la CSQ.

Lors du dernier budget, le gouvernement de Philippe Couillard s'est engagé à réinvestir 3,4 milliards en six ans dans le système scolaire et à embaucher 1500 personnes dès la rentrée, une promesse qui n'est pas encore tenue, selon les informations que détiennent les syndicats.

« Il faut que le gouvernement passe de la parole aux gestes », a dit Mme Chabot.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer