«Les cégeps vont demeurer», dit Couillard

Le premier ministre québécois, Philippe Couillard... (Photo Jacques Boissinot, La Presse Canadienne)

Agrandir

Le premier ministre québécois, Philippe Couillard

Photo Jacques Boissinot, La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Il n'est pas question de lancer un débat sur la pertinence des cégeps comme le proposait le nouveau ministre de l'Éducation Pierre Moreau il y a trois ans, a indiqué le premier ministre Philippe Couillard vendredi.

Lors de la course à la direction du Parti libéral du Québec, M. Moreau s'était dit inquiet du taux d'obtention de diplôme des universités québécoises, inférieur de 4 % à celui des universités ontariennes. Or seul le Québec dispose d'un réseau de cégeps, notait-t-il. Il y a un lien à faire, selon lui. «Il faut ouvrir le débat sur la pertinence des cégeps!» lançait-il lors d'un débat en compagnie de ses deux rivaux, Philippe Couillard et Raymond Bachand.

Comme M. Moreau était absent jeudi de la cérémonie de prestation de serment des nouveaux ministres en raison d'un malaise, il n'a pas été possible de lui demander s'il croyait toujours ce qu'il disait en janvier 2013.

Philippe Couillard s'est empressé de fermer la porte vendredi. «Les cégeps vont demeurer. Et non seulement ça, on va les soutenir», a-t-il répondu aux journalistes, en marge d'un déjeuner organisé par le Carnaval de Québec. Il a ajouté que « Pierre (Moreau) est tout à fait d'accord avec ça». «Il va s'occuper beaucoup de formation professionnelle et technique avec les cégeps et les commissions scolaires.»

Le premier ministre a souligné l'importance de la «présence des cégeps en région comme acteur socioéconomique majeur». «Moi, je suis de Saint-Félicien, et le cégep de Saint-Félicien, c'est une institution indispensable», a insisté le député de Roberval.

Inspirés par Pierre Moreau, les jeunes libéraux avaient proposé d'abolir les cégeps tels qu'on les connaît en 2014. Philippe Couillard avait aussitôt enterré l'idée. Il avait également rejeté cette option lors de la course à la direction.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer