Coupes à la CSDM: des élèves privés de transport

Située sur le chemin de la Côte-de-Liesse, l'école... (PHOTO MARCO CAMPANOZZI, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Située sur le chemin de la Côte-de-Liesse, l'école Vanguard est une école privée qui accueille des enfants du primaire et du secondaire aux prises avec des problèmes d'apprentissage graves.

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louise Leduc
La Presse

Scrutée de près par le gouvernement Couillard, qui menace de la mettre en tutelle, la Commission scolaire de Montréal (CSDM) a promis de se serrer la ceinture, et l'école Vanguard écope. Jeudi dernier, les élèves de cette école qui habitent sur le territoire de la CSDM ont appris qu'ils n'auront plus droit au transport scolaire.

Située sur le chemin de la Côte-de-Liesse, dans l'ancien orphelinat des Soeurs grises, l'école Vanguard est une école privée qui accueille des enfants du primaire et du secondaire aux prises avec des problèmes d'apprentissage graves.

Jusqu'ici, même si cette école est privée et qu'il n'existe pas de contrat officiel de transport scolaire avec la CSDM, celle-ci l'offrait néanmoins aux jeunes de son territoire qui la fréquentent.

Difficultés budgétaires obligent, à partir de la rentrée prochaine, ce ne sera plus le cas. «La facture était de 300 000$ pour le transport de 58 enfants», explique Alain Perron, porte-parole de la CSDM.

M. Perron ajoute que si cette nouvelle pose problème aux parents, ils peuvent inscrire leurs enfants dans une école de la CSDM qui offre des services comparables, indique-t-il.

La mère d'un enfant qui fréquente cette école et qui nous a informés de la situation n'est pas de cet avis. Selon elle, «la CSDM est loin d'offrir un service équivalent».

Un profil enviable

L'école Vanguard présente certes un profil enviable. Selon les dernières statistiques disponibles, les taux de réussite aux examens du Ministère dépassent les 90% au cours des dernières années, alors que ses élèves ont tous des troubles graves d'apprentissage (dysphasie, trouble de l'attention, etc.).

«Depuis que j'ai appris toute l'insouciance des gestionnaires dans leur façon de gérer les fonds publics, écrit la mère qui a pris contact avec nous, je suis en colère de voir que ma fille et tous les autres enfants paieront pour ces pots cassés.»

L'école Vanguard est située loin de stations de métro, ce qui ne facilite pas les choses.

Il n'a pas été possible lundi de joindre les responsables de l'école Vanguard.

L'automne dernier, le gouvernement Couillard a mis en branle une vérification spéciale de la CSDM. Très critique à son égard, le rapport de la firme Raymond Chabot Grant Thornton invite la CSDM à refaire ses devoirs et à revoir sa gestion, jugée inadéquate.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer