Exclusif

Droits de scolarité à l'université: les Français au tarif des Canadiens

Philippe Couillard (à droite) avait promis de conserver... (PHOTO ALAIN JOCARD, ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE)

Agrandir

Philippe Couillard (à droite) avait promis de conserver un «traitement spécifique» pour les étudiants français au Québec lors du passage du président de la France François Hollande à l'Assemblée nationale.

PHOTO ALAIN JOCARD, ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(QUÉBEC) Un vieux contentieux a vécu. Le gouvernement Couillard et la France vont convenir d'une augmentation des droits de scolarité pour les étudiants français inscrits au Québec. Ceux-ci devraient à l'avenir payer les mêmes droits que les étudiants du reste du Canada.

En gros, les étudiants français - ils sont aujourd'hui 8000 - devront à l'avenir payer 6200$ par année en droits de scolarité, au lieu des droits actuels de 2200$, soit la somme que doivent débourser les étudiants québécois. C'est là le coeur de «l'entente de principe» survenue cette semaine entre Québec et Paris, dans le cadre d'une négociation qui doit se conclure avant le 31 décembre, en raison de la date d'inscription aux universités québécoises.

Bien sûr, on prévoit une clause pour protéger ceux qui sont déjà établis au Québec. Ceux-ci continueront de profiter des droits de scolarité réduits qui les avaient attirés au Québec, soit la somme que paient les étudiants québécois. En outre, Québec ne touchera pas à l'avantage dont jouissent les étudiants de l'Hexagone venus faire des études de deuxième ou de troisième cycle - un peu plus de 2100 étudiants.

Les autres étudiants de l'étranger qui étudient au Québec déboursent 12 000$ par année en droits de scolarité. En réclamant aux ressortissants français les mêmes droits qu'aux Canadiens des autres provinces, Québec leur assurerait un traitement particulier comme il s'y était engagé, lors du passage du président François Hollande à Québec, cet automne. De plus, le gouvernement Couillard reprend un des engagements du PLQ durant la dernière campagne électorale.

Reste à déterminer si Québec imposera des quotas d'étudiants à des tarifs privilégiés dans certaines disciplines. Le gouvernement Couillard cherche à élargir l'accès des étudiants québécois au réseau des grandes écoles en France, passablement restrictif pour les étrangers.

Depuis 1978, les étudiants français au Québec bénéficiaient d'un traitement de faveur pour leurs droits de scolarité. Récemment, le comité présidé par Lucienne Robillard avait préconisé une révision approfondie de cette politique qui, globalement, coûte 250 millions par année à l'État.

Avec 8000 étudiants français aujourd'hui, le nombre des ressortissants étrangers a connu une hausse importante - quelque 90% depuis 2006. De son côté, le Québec envoie 1000 étudiants en France, où les études universitaires sont gratuites.

L'examen de la cohorte des étudiants français actuellement au Québec a permis des constats surprenants. On a observé que plusieurs centaines d'étudiants de France s'inscrivent à McGill, le tiers - le tiers, en fait. Or cette cohorte quitte le Québec sitôt les études terminées pour passer aux États-Unis ou en Ontario. Le passage au Québec leur aura permis de parfaire leur anglais, constate-t-on avec dépit dans les officines gouvernementales. Plus encore, près de 900 étudiants français étudiants à McGill ont déjà une adresse aux États-Unis.

Plus tôt cet automne, le premier ministre Philippe Couillard avait promis de conserver un «traitement spécifique» pour les étudiants français qui étudient au Québec lors du passage du président français François Hollande à l'Assemblée nationale. Cette spécificité était un «gage de l'amitié» entre la France et le Québec, avait renchéri François Hollande.

M. Couillard avait émis une réserve, toutefois. Il fallait respecter le contexte budgétaire du Québec. «Nous avons des objectifs budgétaires auxquels nous tenons et que le président a compris», avait-il soutenu.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer