Gil Rémillard travaille-t-il vraiment à temps plein à l'ENAP?

L'ex-ministre Gil Rémillard gagne 137 000$ comme professeur... (PHOTO DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

L'ex-ministre Gil Rémillard gagne 137 000$ comme professeur titulaire à temps plein à l'ENAP. Il travaille également comme avocat-conseil au cabinet Dentons, oz il passe l'essentiel de son temps.

PHOTO DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'ancien ministre libéral Gil Rémillard est payé à temps plein comme professeur à l'ENAP, même s'il ne fait pratiquement pas de recherche, publie peu d'articles scientifiques et passe l'essentiel de son temps au cabinet d'avocats Dentons.

La convention collective de l'École nationale d'administration publique (ENAP) est pourtant claire: «Le professeur à plein temps ne peut occuper un emploi à temps plein ou à demi-temps au service d'un autre employeur.»

Gil Rémillard est entré à l'ENAP en 1994, après avoir été ministre dans le gouvernement libéral de 1985 à 1994. Il gagne 137 000$ comme professeur titulaire à temps plein. Chez Dentons, Gil Rémillard est décrit comme un avocat-conseil. Il est également président du Forum économique international des Amériques, qui organise des conférences de grande envergure à Montréal, à Toronto et à Miami. Il est aussi éditeur de la revue Forces, qui publie quatre numéros par année. Le Forum et la revue sont la propriété de son entreprise, Décision Média.

Quand nous avons tenté de joindre Gil Rémillard à Décision Média, la réceptionniste a indiqué qu'il passait le plus clair de son temps chez Dentons, où on pouvait le joindre par l'entremise de sa secrétaire. À l'ENAP, un collègue dit l'avoir vu à son bureau cinq fois en quatre ans. Et la secrétaire suggère de l'appeler chez Dentons, où, dit-elle, il se trouve le plus souvent.

Normalement, un professeur d'université doit consacrer 40% de ses tâches universitaires à l'enseignement, 40% à la recherche et 20% aux services à la collectivité. Il doit notamment donner quatre cours par année, ce qui équivaut à six heures d'enseignement par semaine. Le reste va à la préparation de cours, aux corrections et autres tâches, notamment à la recherche.

Recherche et publications

Sur le site de l'ENAP, Gil Rémillard indique à l'onglet «Activités de recherche» qu'il est «l'auteur de plusieurs ouvrages et articles dont Le fédéralisme canadien, tome I et II». Rien d'autre n'y figure. Or, cet ouvrage a été écrit au début des années 80, il y a 30 ans.

Sous l'onglet Publications, la liste de Gil Rémillard se limite à un article ou à un livre publié tous les trois ans, en moyenne, comparativement à plusieurs par année pour les professeurs actifs de l'ENAP. Le livre qu'a publié Gil Rémillard en 2014 a été coédité par son entreprise, Décision Média, et non par une revue spécialisée.

Chez Dentons, Gil Rémillard n'a pas un rôle seulement figuratif. De 2008 à 2012, il a agi à titre de négociateur en chef du gouvernement du Québec pour l'Entente France-Québec sur la reconnaissance des qualifications professionnelles. Dentons a reçu 698 590$ pour ce travail, ce qui inclut principalement les honoraires de M. Rémillard, mais aussi d'autres frais (secrétariat, déplacements, etc.) indique le ministère des Relations internationales. Gil Rémillard n'a pas pris congé de l'ENAP pour ce travail.

Joint au téléphone, le directeur des études et de la recherche de l'ENAP, André Bourret, se dit satisfait du travail de l'avocat. «Il a un profil atypique. Il ne fait pas 40-40-20, mais il a tout de même une pleine tâche d'enseignement. Il est très bien évalué, ses cours sont bien fréquentés», indique M. Bourret, selon qui Gil Rémillard donne quatre cours par année.

Selon la convention collective, rappelle M. Bourret, sont considérés comme de la recherche et du service à la collectivité «l'organisation de congrès, colloques, symposiums ou autres événements scientifiques ou professionnels susceptibles de faire avancer la diffusion des connaissances». La Conférence de Montréal, que préside M. Rémillard, remplit amplement ce mandat, dit-il.

André Bourret reconnaît toutefois que l'Université ne reçoit pas de quote-part des revenus réalisés par le Forum, contrairement aux subventions de recherche traditionnelle. Il ne sait pas non plus si le Forum des Amériques et ses trois conférences sont profitables.

Gil Rémillard a reçu de nombreuses distinctions dans les dernières années. En 2013, il a reçu la médaille du jubilé de diamant de la reine Élisabeth II et le prix Samuel de Champlain de l'Institut France-Québec. Il est aussi chevalier de l'Ordre national du Québec (2004).

Malgré notre insistance, l'avocat n'a pas répondu à nos deux courriels ni aux cinq messages téléphoniques que nous avons laissés à l'ENAP, chez Dentons et à sa secrétaire chez Dentons.

L'ENAP en bref

  • Fondation: 1969
  • Nombre d'étudiants aujourd'hui: environ 2150
  • Formations: maîtrise et doctorat en administration publique
  • Nombre de professeurs réguliers: 40
  • Nombre de chargés de cours: 104
  • Création du programme de doctorat: 1996
  • Taux d'obtention du diplôme au doctorat: 16,4%
  • Taux d'obtention du diplôme à la maîtrise: 65,5%

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Francis Vailles | De sérieuses lacunes à l'ENAP

    Francis Vailles

    De sérieuses lacunes à l'ENAP

    L'ENAP, vous connaissez? C'est l'École nationale d'administration publique, l'université qui apprend aux étudiants à gérer les fonds publics. Leur... »

  • Lacunes à l'ENAP: la direction réplique

    Éducation

    Lacunes à l'ENAP: la direction réplique

    Le directeur des études et de la recherche de l'ENAP, André Bourret, affirme que les évaluations de programme dans les universités sont des pratiques... »

  • Les lacunes de l'ENAP n'inquiètent pas Laval

    Régional

    Les lacunes de l'ENAP n'inquiètent pas Laval

    La Ville de Laval ne s'inquiète pas des lacunes détectées au sein de l'École nationale d'administration publique (ENAP), même si elle vient de lui... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer