Magnotta: un gentil garçon, selon un client

Luka Rocco Magnotta était escorte.... (Photo fournie par le SPVM)

Agrandir

Luka Rocco Magnotta était escorte.

Photo fournie par le SPVM

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Procès Magnotta

Actualité

Procès Magnotta

Luka Rocco Magnotta, âgé 29 ans, a été l'objet d'une chasse à l'homme sans précédent dans l'histoire du SPVM. Il fait face à cinq chefs d'accusation graves, notamment de meurtre prémédité, relativement à l'assassinat et le démembrement de Jun Lin, un étudiant chinois. »

Il s'annonçait sous le nom de Nathan22 sur le site Rentboy. C'était un joli garçon mince, propre, soigné et affectueux. Jamais Thomas Murphy ne se serait douté que ce gentil garçon, qui comblait ses besoins sexuels et affectifs pour 150 $ la séance, était le Luka Rocco Magnotta arrêté pour le meurtre et le démembrement d'un homme.

« Quand je l'ai su, j'ai dit : «Bon sang [Holy crap]!» », s'est exclamé mardi M. Murphy, un retraité de la marine américaine.

Ce n'est pas de gaieté de coeur que l'homme de 69 ans est venu des États-Unis pour témoigner au procès de M. Magnotta. Il ne s'était pas manifesté après les événements retentissants de mai 2012, mais les policiers l'ont retracé, un an plus tard, grâce aux registres téléphoniques de Magnotta.

Rencontre

M. Murphy a raconté que dans le passé, il venait souvent à Montréal, car il voyageait beaucoup en raison de son métier de marin. Pendant 10 ans, il a loué un logement sur le Plateau. En mars 2012, il se sentait triste, avait besoin « d'affection ». Il a appelé Nathan22, qui s'annonçait sur le site d'escortes Rentboy.com. Nathan y apparaissait nu sur une photo et en slip sur une autre. Nathan est venu chez M. Murphy. La rencontre a été agréable, au point où M. Murphy n'a pas hésité à rappeler le jeune homme par la suite.

Le sexagénaire a même invité Nathan à souper un soir. Il a fait des steaks Diane, accompagnés de bon vin. Mais le jeune homme ne buvait presque pas, a-t-il noté. Et il ne prenait pas de drogue. M. Murphy en était fort aise.

Ils se sont vus cinq fois entre mars et mai 2012, a-t-il relaté. C'était 150 $ chaque fois. Ils passaient moins de deux heures ensemble. Ils avaient des relations sexuelles normales, a-t-il dit, orales et anales. Pas de bondage.

La dernière fois qu'ils se sont vus, c'était en mai. Nathan a demandé s'il pouvait venir avec son petit chiot, car il devait le nourrir. M. Murphy a accepté. Le chiot a uriné sur le tapis. L'homme lui a donné du lait, car Nathan n'avait pas apporté de nourriture pour le chien.

Nathan a confié que son vrai nom était Luke, qu'il songeait à s'établir aux États-Unis, car à Montréal, il avait de la difficulté avec le français. Il disait quelques mots en russe.

M. Murphy se souvient qu'il devait revoir Nathan le lundi 21 mai. Mais le jeune homme n'était plus joignable.

Chercher Lin Jun

Un peu plus tôt, mardi, c'est Dong Dong Xu, un ami de la victime, qui a raconté au jury comment il avait tenté de trouver Lin Jun, à partir du 27 mai 2012. Lin Feng, qui était en Chine à ce moment, disait ne pas avoir eu de nouvelles de son ami de coeur, Lin Jun, depuis 60 heures. Il a demandé à Dong Dong Xu d'aller voir.

Dong Dong Xu s'est rendu avec des amis chez Lin Jun, le même soir. Sur place, ils ont vu un chat affamé, les ordures éparpillées dans l'appartement (sans doute par le chat), une poêle à frire avec de l'huile dedans et des oeufs sur le comptoir, comme si tout avait été laissé en plan. Les pièces d'identité de Lin Jun s'y trouvaient, mais pas lui. Même constatation au dépanneur où Lin Jun travaillait. On l'avait vu pour la dernière fois le 24 mai et il ne s'était pas présenté par la suite. Craignant le pire, M. Xu a appelé la police.

Deux jours plus tard, le 29 mai, Lin Jun était toujours absent. Dong Dong Xu a vu sur l'internet une photo d'une tête coupée, provenant d'une vidéo qui s'était mise à circuler, One Lunatic One ice pik. Cette tête semblait être celle de son ami Lin Jun. Il a regardé la vidéo deux fois, pour voir si c'était bien lui. Au début, il y avait un type attaché, les yeux bandés, sur le lit, qui bougeait. M. Xu a décrit au jury d'horribles éléments de la vidéo qu'il a vue. Il se souvient qu'un petit chien y apparaissait, léchant les membres.

Le procès se poursuit mercredi, avec d'autres témoins.

Citations du jour

  « Je l'ai choisi [sur Rentboy], car il avait l'air jeune, 25-26 ans. Je n'aime pas les gars très musclés. Aujourd'hui, il a beaucoup changé. Il a grossi. Ses cheveux sont plus foncés, ses sourcils sont plus fournis. » - Le témoin Thomas Murphy, qui a retenu les services d'escorte de Magnotta en 2012.

« Je ne suis jamais retourné sur des sites de rencontre, à cause de l'âge et parce que j'ai peur. » - Thomas Murphy.

Autres détails que le jury a appris mardi

Magnotta avait réservé une chambre à l'hôtel Novotel, à Paris, pour son arrivée, le 27 mai. Ensuite, il a loué une chambre pour plusieurs jours à l'hôtel Soumann, à Bagnolet, en banlieue. Il est parti pour Berlin le 31 mai, en laissant derrière lui sa valise et beaucoup de choses dans la chambre. Il avait aussi déchiré et jeté dans la toilette sa carte d'étudiant de l'Université de Toronto, datant de 2007.

Live Blog Procès Magnotta: notre couverture en direct
Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer