Une sortie pro-armes de Kevin O'Leary le jour des funérailles

Par cette vidéo publiée sur sa page Facebook,... (CAPTURE D'ÉCRAN D'UNE VIDÉO)

Agrandir

Par cette vidéo publiée sur sa page Facebook, M. O'Leary tente manifestement de courtiser les propriétaires d'armes à feu, qui ont historiquement donné leur appui au Parti conservateur

CAPTURE D'ÉCRAN D'UNE VIDÉO

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Ottawa) Le jour même des funérailles à Montréal de trois des six victimes de l'attentat terroriste au Centre culturel islamique de Québec, le candidat à la direction du Parti conservateur, l'homme d'affaires Kevin O'Leary, a mis sur sa page Facebook une vidéo de lui-même en train de tirer avec une mitraillette.

«Regarde cette chose en train de fumer», lance-t-il à la fin de cette vidéo qui a immédiatement provoqué un malaise chez certains membres du Parti conservateur.

«Mettre cette vidéo en ligne, le jour des funérailles à Montréal, cela démontre qu'il ne connaît pas le Québec ou qu'il s'en fout carrément. Cela démontre qu'il manque de jugement», a lancé une source conservatrice, qui avait reçu des messages de députés conservateurs du Québec ahuris devant ce manque de sensibilité.

Le député conservateur de la région de Québec, Gérard Deltell, a affirmé de son côté que M. O'Leary avait commis une erreur de jugement. «C'est une erreur de jugement de sa part, il vient de la retirer, c'est ce qu'il devait faire», a-t-il affirmé dans un courriel à La Presse.

Le fait de publier une vidéo de tir le jour des funérailles des victimes de l'attentat de Québec est «grossier», «insensible» et «excessivement stupide», juge le ministre de la Sécurité publique, Ralph Goodale.

M. Goodale n'avait pas vu la vidéo à son entrée aux Communes. Lorsqu'un journaliste la lui a présentée, il a d'abord dit qu'il ne voulait pas commenter le comportement «étrange et bizarre» de candidats conservateurs.

Interrogé sur le moment choisi pour la publication de cette vidéo, le ministre a dit qu'il était «évidemment grossier, insensible et excessivement stupide».

«Je suis sans parole de voir un acte comme celui-là », a pour sa part commenté le ministre du Commerce international, François-Philippe Champagne.

Le député néo-démocrate Alexandre Boulerice a renchéri : «Quand il y a six personnes qui ont été tuées par un fusil d'assaut, par une mitraillette, dans une mosquée il y a quatre jours, puis qu'on se montre soi-même en train de tirer de la mitraillette dans un centre de tir, ça montre le genre de politicien qu'on est, et c'est pas le genre de politicien que les Québécois puis les Québécoises veulent avoir.»

Cadet Kevin Locks Loads and Shoots from Kevin O'Leary on Vimeo.

Environ deux heures après avoir diffusé sa vidéo, Kevin O'Leary a pris la décision de la retirer «par respect pour les funérailles d'aujourd'hui». La vidéo de M. O'Leary a été filmée l'an dernier dans le centre de tir Lock and Load de Miami, en Floride, où les gens peuvent utiliser des armes lourdes «dans un environnement sécuritaire». «Se lever à 5 heures du matin a été difficile, mais ça valait la peine!», a précisé le candidat conservateur sur sa page Facebook.

On peut l'y voir tirer différentes armes, dont un pistolet, un fusil d'assaut et une mitraillette lourde. Dans les commentaires, Kevin O'Leary précise avoir fait des cours de tir à 16 ans chez les cadets.

Par cette vidéo publiée sur sa page Facebook, M. O'Leary tente manifestement de courtiser les propriétaires d'armes à feu, qui ont historiquement donné leur appui au Parti conservateur en raison de son opposition au registre des armes à feu.

Plut tôt cette semaine, le député conservateur Erin O'Toole, qui brigue aussi la direction du Parti conservateur, avait vertement critiqué M. O'Leary, l'accusant de ne pas respecter les propriétaires d'armes.

«Les chasseurs et les tireurs sportifs sont parmi les citoyens les plus honnêtes de notre pays. Cependant, ils ne sont toujours pas respectés par les politiciens et les commentateurs des médias libéraux qui n'ont pas la moindre idée des armes à feu et des Canadiens qui en sont propriétaires. Malheureusement, l'un de ces commentateurs libéraux se présente maintenant à la direction de NOTRE Parti», a affirmé M. O'Toole. 

«J'ai affronté Kevin O'Leary quand il a insulté nos militaires et nos vétérans. J'affronte maintenant M. O'Leary pour ses attaques envers les propriétaires d'armes à feu. Il décrit faussement le fusil AR-15 comme «une arme qui tire 700 coups par minute» et «tire des balles comme un fusil à eau». Vous savez tout comme moi que c'est entièrement faux. Le fusil AR-15 est l'une des armes de chasse les plus utilisées au Canada», a-t-il aussi dit.

Si certains ont dit apprécier ce coup d'éclat de M. O'Leary sur sa page Facebook, d'autres ont jugé qu'il manquait de «classe».

«Étant donné les funérailles de trois des six personnes tuées à Québec venaient juste de commencer quand tu a mis en ligne, cela est un très mauvais timing de ta part ou un manque total de classe. Étant donné ce qui s'est passé ici durant la fin de semaine, mettre cette vidéo en ligne était une très mauvaise idée», a  écrit l'un d'entre eux.

Le lendemain de la tuerie de Québec, M. O'Leary avait déploré cette «attaque insensée» sur sa page Facebook dans les deux langues officielles. «Je prie pour tous ceux et celles affectés par le massacre insensé d'hier soir au Centre culturel islamique de Québec».

- Avec La Presse Canadienne

Ralph Goodale juge le moment choisi «grossier»

Le fait de publier une vidéo de tir le jour des funérailles des victimes de l'attentat de Québec est «grossier», «insensible» et «excessivement stupide», juge le ministre de la Sécurité publique, Ralph Goodale.

M. Goodale n'avait pas vu la vidéo à son entrée aux Communes. Lorsqu'un journaliste la lui a présentée, il a d'abord dit qu'il ne voulait pas commenter le comportement «étrange et bizarre» de candidats conservateurs.

Interrogé sur le moment choisi pour la publication de cette vidéo, le ministre a dit qu'il était «évidemment grossier, insensible et excessivement stupide».

Sur Facebook, certains internautes avaient aussi critiqué le moment choisi.

«Considérant que les funérailles de trois des six personnes abattues à Québec venaient de commencer lorsque vous avez publié cela, c'est soit un mauvais moment choisi de votre part ou un manque de classe complet», a écrit l'un d'entre eux.

- Avec La Presse canadienne




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer