Vidéo de Zehaf Bibeau: «Vous n'êtes pas en sécurité dans votre propre pays»

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Ottawa) L'attaque du 22 octobre à Ottawa était en représailles à l'implication militaire du Canada en Afghanistan et en Irak, a affirmé Michael Zehaf Bibeau dans la vidéo qu'il a tournée tout juste avant de tuer le soldat Nathan Cirillo au monument national de la guerre.

Le commissaire de la GRC, Bob Paulson, a rendu cette vidéo publique vendredi lors de sa comparution devant le comité de la sécurité publique et nationale de la Chambre des communes. 

«Ceci est en représailles pour l'Afghanistan et aussi parce que Harper a décidé d'envoyer ses troupes en Irak», a déclaré M. Zehaf Bibeau.

«C'est donc pour venger les moudjahiddins du monde entier, a-t-il ajouté. Le Canada est devenu officiellement un de nos ennemis en nous déclarant la guerre et en nous bombardant ainsi et créant beaucoup de terreur dans nos pays en nous assassinant et tuant nos innocents.» 

«Alors, je vais juste cibler quelques-uns de vos soldats, juste pour démontrer que vous n'êtes aucunement en sécurité dans votre propre pays, vous devriez faire attention», a-t-il conclu. 

La vidéo de moins d'une minute a été tournée sur le siège avant de la voiture que le tueur a achetée la veille de son attaque. Le téléphone a été laissé dans le véhicule. 

Environ 13 secondes ont été retirées du début du l'enregistrement, et 5 secondes à la fin pour des motifs que le chef policier n'a pas voulu préciser. 

Acte terroriste 

Les analyses d'autopsie n'ont démontré aucune intoxication aux drogues ou à l'alcool. 

Le commissaire Paulson a déclaré que s'il n'était pas mort dans le cadre de son attaque, Michael Zehaf Bibeau aurait été accusé d'acte terroriste en vertu des lois canadiennes. 

«La GRC croit à la lumière de la preuve que Zehaf Bibeau était un terroriste , a-t-il tranché. 

Il a ajouté que l'enquête de la GRC se poursuit pour déterminer si d'autres ont pu l'aider ou contribuer à sa radicalisation. «Si des preuves existent en ce sens, la GRC portera des accusations de terrorisme contre ces personnes», a ajouté M. Paulson. 

Plus de 400 personnes ont été interrogées jusqu'ici. 

Par ailleurs, le corps policier n'a toujours pas déterminé la provenance de l'arme à feu qui a été utilisée dans le cadre de l'attaque et publié une photo pour demander l'aide du public. 

Projet de loi C-51 

La comparution du commissaire Paulson et la divulgation de la vidéo surviennent dans la foulée de l'adoption de motions de la Chambre des communes et du Sénat réclamant la divulgation de la vidéo. Ce témoignage donne le coup d'envoi de l'étude en comité parlementaire du projet de loi antiterroriste C-51. Le gouvernement a déposé ce projet de loi en réponse à l'attaque du 22 octobre et de celle de Saint-Jean-sur-Richelieu quelques jours plus tôt. 

Tous les députés qui siègent au comité ont dit avoir été bouleversés par le visionnement de l'enregistrement, qui les a replongés dans les incidents de l'automne. 

Les membres du NPD  ont souligné que le commissaire Paulson a reconnu que les lois actuelles auraient été suffisantes pour porter des accusations contre M. Zehaf Bibeau en vertu des dispositions sur le terrorisme dans le Code criminel. Le NPD affirme que les changements proposés par le gouvernement dans C-51 vont trop loin et ne sont pas nécessaires pour lutter contre le terrorisme.

Transcription du message de Michael Zehaf Bibeau

À ceux qui sont impliqués et regardent cette vidéo, ceci est en représailles pour l'Afghanistan et aussi parce que Harper a décidé d'envoyer ses troupes en Irak.

C'est donc pour venger les moudjahiddins du monde entier. Le Canada est devenu officiellement un de nos ennemis en nous déclarant la guerre et en nous bombardant ainsi, créant beaucoup de terreur dans nos pays en nous assassinant et tuant nos innocents. Alors, je vais juste cibler quelques-uns de vos soldats, juste pour démontrer que vous n'êtes aucunement en sécurité dans votre propre pays, vous devriez faire attention.

Alors, que le Seigneur puisse accepter notre geste. C'est un déshonneur dans lequel vous tombez en oubliant Dieu, gérant ainsi votre pays sans aucune décence. Nous ne voulons pas ceci. Nous sommes de bonnes personnes, vertueux et qui croyons en Dieu, en ses Lois et ses prophètes, que la paix et le salut soient sur eux tous. Et mon message pour vous tous en ceci est que si Dieu le veut nous n'arrêterons pas jusqu'à ce que vous décidiez d'être un pays paisible et que vous occupiez de vos propres affaires, que vous arrêtiez d'aller attaquer et envahir d'autres pays et tuer nos plus vertueux qui essayent de rétablir la Loi de Dieu dans nos pays.

Merci.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer