Deux employés de Cavalia arrêtés en Chine

Deux employés québécois de la troupe de cirque équestre Cavalia auraient été... (Photo fournie par Cavalia)

Agrandir

Photo fournie par Cavalia

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Deux employés québécois de la troupe de cirque équestre Cavalia auraient été arrêtés en Chine dans une affaire de consommation de marijuana.

Ottawa confirme que deux ressortissants canadiens sont détenus à Beijing. 

Radio-Canada rapporte que ces individus sont dans une prison chinoise depuis au moins une semaine.

«Des services consulaires sont fournis aux deux Canadiens qui sont détenus à Beijing, en Chine, ainsi qu'à leurs familles», a affirmé Jocelyn Sweet, porte-parole d'Affaires mondiales Canada, par courriel.

«Les agents consulaires restent en contact avec les autorités locales afin de recueillir d'autres renseignements», a-t-il ajouté.

Ces employés seraient bientôt expulsés du pays, les autorités chinoises ayant demandé à leur employeur de se procurer des billets de retour.

Les autorités chinoises ont demandé à l'entreprise québécoise de se procurer des billets de retour et Cavalia va procéder, a indiqué Éric Paquette, porte-parole de Cavalia. «Tout ce qu'on espère, c'est le rapatriement rapide de ces individus»

M. Paquette a refusé de confirmer le nombre d'employés impliqués dans cette affaire. Il a aussi refusé de confirmer que la police chinoise avait fait une descente dans un hôtel où se trouvaient des employés.

«En tant que compagnie, on ne peut pas parler au nom des gens, ça relève de la vie privée», a-t-il dit. 

Le producteur chinois Sinocap n'a pas immédiatement rappelé La Presse.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer