Inondations: vers un «retour progressif à la normale»

Plusieurs résidences de Rigaud ont été évacuées depuis... (PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE)

Agrandir

Plusieurs résidences de Rigaud ont été évacuées depuis vendredi.

PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
LOUISEVILLE

Les précipitations de la nuit de vendredi à samedi, qui se sont avérées moins importantes que prévu, auront préparé le terrain pour un «retour progressif à la normale» après les inondations qui ont frappé plusieurs municipalités du sud du Québec, rapporte le porte-parole provincial de la sécurité civile.

En entrevue à La Presse canadienne, samedi, Thomas Blanchet, du ministère de la Sécurité publique, a signalé que la situation avait pu se stabiliser dans le Grand Montréal - le secteur le plus menacé par les récentes averses. Une décrue devrait s'amorcer au cours des prochains jours un peu partout dans la province, a-t-il annoncé.

Le ministre de la Sécurité publique, Martin Coiteux, s'était rendu à Rigaud, vendredi, où l'état d'urgence avait été décrété la veille. La petite municipalité de Montérégie recommande aux habitants de 470 résidences de quitter leur domicile. Samedi matin, 24 d'entre elles avaient été évacuées.

Ailleurs en Montérégie, quelques résidences et chemins sont aussi inondés ou menacés de l'être à Hudson, L'Île-Cadieux, L'Île-Perrot, Notre-Dame-de-l'Île-Perrot, Pincourt, Pointe-Fortune, Terrasse-Vaudreuil, Vaudreuil-Dorion et Vaudreuil-sur-le-Lac.

En Outaouais, les municipalités de Pontiac et de Saint-André-Avellin ont elles aussi décrété l'état d'urgence. Des résidences ont également été isolées ou inondées dans les municipalités de Ripon, Cayamant et Duhamel. La rivière Outaouais a débordé sur le boulevard Hurtubise à Gatineau, où dix résidants ont dû quitter leur foyer. À Montpellier, le ruisseau Schryder est sorti de son lit, forçant l'évacuation de deux sinistrés. À Plaisance, une quinzaine de personnes ont elles aussi abandonné leur résidence.

Dans Lanaudière, le niveau des rivières L'Assomption et Ouareau devrait cesser sa progression au cours de la journée de samedi. Une centaine de résidences de Mandeville ont été isolées par la crue de la rivière Mastigouche, alors qu'à l'île Dupas, c'est le fleuve Saint-Laurent qui a isolé une vingtaine de maisons.

Dans les Laurentides, des résidences ont été inondées ou isolées et des chemins sont inaccessibles dans les municipalités de Bois-des-Fillion, Deux-Montagnes, Harrington, Kanesatake, Mirabel, Oka, Pointe-Calumet, Prévost, Sainte-Marthe-sur-le-Lac et Saint-Placide. On rapporte plusieurs évacuations dans cette région, notamment à Saint-André-d'Argenteuil, à Saint-Joseph-du-Lac, de même qu'à Val-Morin.

Les centres urbains ne sont pas épargnés: dans la région de Montréal, la rivière des Prairies a inondé 18 résidences sur l'île Mercier et les secteurs de l'Île-Bizard-Sainte-Geneviève, d'Ahuntsic-Cartierville et de Pierrefonds-Roxboro sont également touchés, bien qu'on ne rapporte aucune évacuation pour l'instant, malgré des résidences inondées, et une dizaine de résidences de Laval sont menacées par la crue des eaux.

Plus à l'est, dans le Centre-du-Québec et en Mauricie, la rivière Bécancour a inondé une route, ce qui affecte une vingtaine de résidences dans la municipalité du même nom et, de l'autre côté du fleuve, plus d'une centaine de résidences sont isolées à Louiseville, Maskinongé et Yamachiche.

Le premier ministre Philippe Couillard assure que son gouvernement suit étroitement la situation. Il précise que les élus locaux et les responsables de la sécurité civile surveillent sans relâche les cours d'eau qui sont sortis de leur lit ou qui menacent de le faire.

Le premier ministre convient que la situation est difficile pour les résidents qui doivent évacuer leur domicile, mais il leur demande de «tenir bon». Il précise que la sécurité est prioritaire, mais qu'«on tentera de favoriser leur retour à la maison le plus tôt possible».

Thomas Blanchet recommande pour sa part aux sinistrés de suivre les instructions de leur municipalité quant au processus de réintégration de leur domicile et de rapidement s'informer auprès de leur assureur et du ministère quant à l'aide financière à laquelle ils auront droit.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer