La SAQ resserre la sécurité des cartes Inspire

Les clients pourraient aussi devoir présenter une pièce... (ALAIN ROBERGE, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Les clients pourraient aussi devoir présenter une pièce d'identité pour utiliser leurs points de leur carte Inspire.

ALAIN ROBERGE, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La Société des alcools a annoncé de nouvelles mesures de sécurité pour protéger son programme de récompenses Inspire, vendredi, après que des clients eurent été victimes de fraude.

Dans un message envoyé aux détenteurs de cartes, la société d'État annonce que seule la personne titulaire du compte Inspire pourra échanger ses points en succursale. C'est donc dire que si deux conjoints partagent un compte, seul celui qui en est le détenteur pourra monnayer les points cumulés grâce aux cartes.

Les clients pourraient aussi devoir présenter une pièce d'identité pour utiliser leurs points.

« C'est pour assurer la sécurité des clients, mais aussi pour s'assurer que les échanges de points soient faits par les bonnes personnes », a résumé la porte-parole de la SAQ, Anne-Sophie Hamel-Longtin.

Le courriel encourage les participants au programme à changer régulièrement leur mot de passe et à conserver des mots de passe différents pour chacun de leurs comptes en ligne.

La SAQ confirme aussi avoir institué « d'autres mesures » de sécurité à l'interne. Mais sa porte-parole n'a pas voulu les dévoiler afin d'éviter qu'elles soient contournées.

Une « cinquantaine » de nouvelles plaintes

Depuis la fin janvier, la société d'État a remboursé des points à une « quinzaine » de clients à qui des malfaiteurs avaient dérobé les points cumulés grâce à leur carte Inspire.

Le problème a d'abord été mis à jour par les sites spécialisés Vin Québec et Fou du vin. Mais après la publication de l'article de La Presse, mercredi, la SAQ a reçu « une cinquantaine » de plaintes de clients à qui on aurait dérobé des points du programme Inspire. 

Ces cas sont à l'étude et la société d'État entend restituer les points à ceux qui ont été fraudés, affirme Mme Hamel-Longtin.

« On est en train de les évaluer, car on doit analyser à savoir s'il s'agit vraiment de cas de fraude », a-t-elle indiqué.

La SAQ n'a pas été en mesure de fournir des détails sur le stratagème par lequel les points de ses clients ont été dérobés. Le problème fait l'objet d'une analyse et la piste de l'hameçonnage est étudiée de près, indique Mme Hamel-Longtin.

Au cours des derniers jours, les internautes ont été invités à remplir un sondage en échange d'un boni de 30 000 points au programme Inspire. Cette enquête, dans laquelle les clients devaient indiquer leur numéro de carte, était fausse.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer