• Accueil > 
  • Actualités 
  • > Des manifestants investissent le chantier de Muskrat Falls 

Des manifestants investissent le chantier de Muskrat Falls

Le chantier de Muskrat Falls.... (Photo La Presse Canadienne)

Agrandir

Le chantier de Muskrat Falls.

Photo La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Adina Bresge
La Presse Canadienne

Des manifestants ont réussi à pénétrer sur le chantier de la centrale hydro-électrique de Muskrat Falls, au Labrador, et ont décidé d'occuper les lieux, a confirmé l'entreprise Nalcor Energy, samedi.

Une porte-parole de l'entreprise, Karen O'Neill, a indiqué que les manifestants étaient entrés sur le chantier situé près de Happy Valley-Goose Bay, samedi après-midi. Quelque 150 personnes ont entrepris un blocus en demeurant à l'extérieur de l'entrée principale.

Le maire de Cartwright, Dwight Lethbridge, a dit que les manifestants avaient réussi à envahir l'emplacement en brisant le cadenas de l'entrée. Un «grand nombre» de personnes sont ensuite entrées sur le chantier, mais quelques-unes d'entre elles ont retraité en raison de l'accroissement de la tension.

Selon lui, certains manifestants craignaient d'être arrêtés par la GRC. De plus, un hélicoptère a survolé l'endroit à très faible altitude.

M. Lethbridge a qualifié la manifestation de «très paisible». Il a dit que les autorités policières craignaient une escalade de violence entre les manifestants et les travailleurs.

Des personnes avaient défié une injonction de la cour et bloqué l'accès au chantier, la semaine dernière. Cette manifestation interdite avait entraîné neuf arrestations.

Nalcor Energy a confirmé que l'inondation provoquée par les travaux augmentera le niveau de méthylmercure dans les cours d'eau de la région.

Le gouvernement provincial a ordonné à l'entreprise d'enlever les arbres situés dans le secteur qui sera inondé afin de créer le réservoir dont la superficie atteindra 41 kilomètres carrés. Selon des experts, l'eau sera contaminée par le méthylmercure s'il y a trop d'arbres qui pourrissent au fond du réservoir, ce qui pourrait nuire à la santé publique.

L'inondation doit être provoquée d'ici la fin du mois.

Le premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador Dwight Bell a publié un communiqué pour dire que l'entreprise n'inondera pas le secteur avant de rencontrer les chefs des différentes communautés de la région. Cette réunion doit se dérouler mardi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer