Le CINLB protégé à perpétuité

La Ville de Granby souhaite protéger le territoire... (photo d'archives)

Agrandir

La Ville de Granby souhaite protéger le territoire du CINLB à tout jamais.

photo d'archives

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(GRANBY) Après les Boisés Miner, au tour du Centre d'interprétation de la nature du lac Boivin (CINLB) d'être protégé à perpétuité. La Ville de Granby a lancé les démarches afin que l'endroit obtienne le statut de réserve naturelle.

«Tout le monde est d'accord à Granby pour que ça soit protégé et il faut que ça soit cadenassé», a déclaré le maire Pascal Bonin, lundi soir, au terme de la séance du conseil municipal au cours de laquelle un mandat a été accordé à l'organisme Corridor appalachien, au coût de 10 621 $.

Celui-ci aura à préparer le dossier afin qu'une demande de reconnaissance du CINLB en tant que réserve naturelle soit déposée au ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC). Les démarches pourraient s'étirer sur un an, voire deux, avant que la reconnaissance soit accordée.

 

Tous les détails dans La Voix de l'Est de mercredi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer