Tempête de neige et vents violents à Terre-Neuve

La Ville de Halifax a annoncé que ses... (PHOTO DARREN CALABRESE, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

La Ville de Halifax a annoncé que ses bureaux, ses centres de services et certaines installations récréatives n'ouvriraient pas avant midi, mardi, le temps que les rues soient dégagées.

PHOTO DARREN CALABRESE, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Halifax

Une tempête de neige ayant forcé l'annulation de vols et la fermeture d'écoles dans les Maritimes a frappé Terre-Neuve, mardi.

Selon Environnement Canada, jusqu'à 43 centimètres de neige sont tombés en Nouvelle-Écosse, même si la majorité de la province a reçu moins d'une vingtaine de centimètres. La poudrerie a aussi compliqué les déplacements dans le sud du Nouveau-Brunswick et à l'Île-du-Prince-Édouard.

La tempête a poursuivi sa course vers le nord-est, balayant Terre-Neuve de Port-aux-Basques à Saint-Jean.

La météorologiste Linda Libby a indiqué que les rafales avaient réduit la visibilité à quelques mètres sur certaines routes terre-neuviennes.

Près de l'aéroport de Saint-Jean, les vents soufflaient à 83 kilomètres à l'heure alors qu'à Port-aux-Basques, la visibilité était de 200 mètres.

Mme Libby a ajouté que les rafales avaient également diminué la visibilité au Nouveau-Brunswick et à l'Île-du-Prince-Édouard, même si les accumulations de neige dans ces deux provinces étaient moins importantes.

Plusieurs vols ont été reportés ou annulés à l'aéroport de Saint-Jean de Terre-Neuve alors que les traversiers sont restés à quai et que les conditions routières étaient considérées comme dangereuses à de nombreux endroits sur l'île.

La plupart des écoles de l'est de la province sont demeurées fermées, mardi. Des établissements scolaires du Nouveau-Brunswick et de l'Île-du-Prince-Édouard ont également suspendu leurs activités pour la journée.

La Ville de Halifax a annoncé que ses bureaux, ses centres de services et certaines installations récréatives n'ouvriraient pas avant midi, mardi, le temps que les rues soient dégagées.

Le gouvernement de la Nouvelle-Écosse prévoyait rouvrir ses bureaux vers 10 h à Halifax et midi au Cap-Breton, heure locale.

Nova Scotia Power a annoncé avoir évité les pannes de courant en partie grâce à sa décision de couper à l'avance les branches susceptibles de s'abattre sur des lignes électriques durant la tempête.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer