Vacances: les douaniers redoublent de vigilance

Avec les vacances de la construction, les nombreux... (PHOTO ANNE GAUTHIER, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Avec les vacances de la construction, les nombreux voyageurs devront user de patience ou revoir leur itinéraire.

PHOTO ANNE GAUTHIER, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Chaque année, les douanes canadiennes retrouvent à la frontière une trentaine d'enfants portés disparus. En ce début des vacances de la construction où le nombre de passages aux frontières est en forte hausse, les douaniers redoublent de vigilance.

Pour éviter de mauvaises surprises et des délais d'attente trop longs, l'Agence des services frontaliers du Canada (l'ASFC) en appelle à la collaboration des parents. «On conseille toujours de bien planifier les retours de voyages», suggère la porte-parole de l'Agence, Jacqueline Roby.

En plus des pièces d'identité et passeports de membres de la famille, un parent qui voyage seul avec son enfant devra avoir en main les papiers légaux pour la garde de l'enfant ou une lettre d'autorisation signée par le deuxième parent sur laquelle est inscrit son numéro de téléphone, précise Mme Roby.

La Gendarmerie royale canadienne estime qu'il y a environ 400 enlèvements d'un enfant par le père ou la mère par année au Canada, contre 350 000 aux États-Unis.

Patience à la frontière

Avec les vacances de la construction, les nombreux voyageurs devront user de patience ou revoir leur itinéraire.

Au cours de la journée de samedi, le temps d'attente était encore raisonnable pour les vacanciers en direction du Canada. Il fallait compter 15 minutes à la frontière de Saint-Armand/Philipsburg et 5 minutes à Stansdtead/Derby Line. Il n'y avait aucun délai à St-Bernard de Lacolle/Champlain.

C'est à la frontière en direction des États-Unis que la situation se corsait. S'il l'attente était d'une dizaine de minutes à Champlain avec sept guérites d'ouverte, il fallait compter une quarantaine de minutes pour traverser une des quatre guérites de Derby Line.

Au cours du dernier week-end des vacances de la construction, dans deux semaines, l'ASFC s'attend à des délais beaucoup plus longs pour traverser la frontière en direction du Canada.

«Les périodes les plus occupées sont entre 14 h et minuit, le samedi et le dimanche, indique Mme Roby. On suggère aux voyageurs de planifier leur voyage et d'éviter les périodes d'achalandage.»

On peut consulter le temps d'attente à la frontière sur le site de l'ASFC ou sur son compte Twitter.

Honnêteté au moment de déclarer

Mme Roby rappelle aux voyageurs qu'il est important de tout déclarer ce qui a été acheté pendant le séjour à l'étranger.

Pour un séjour de 24 heures et plus, chaque personne peut acheter pour 200 $ de produits, et pour 48 heures et plus, l'exemption est de 800 $.

Quant aux quantités d'alcool permises, elles sont de deux bouteilles de vin ou une bouteille d'alcool fort ou de 24 bières par personne. Les Canadiens peuvent aussi rapporter 200 cigarettes.

«Par contre, il est important de préciser que les gens peuvent en rapporter davantage s'ils le souhaitent, mais au-delà de la limite, ils devront payer des droits et taxes», explique-t-elle.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • Petite ruée à la frontière...

    Estrie et Régions

    Petite ruée à la frontière...

    L'ambiance des vacances était nettement dans l'air hier au dépanneur Pétro-T de Stanstead. Des pères de famille en short et sandales remplissaient... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer