• Accueil > 
  • Actualités 
  • > Perquisitions chez Catania et Travelers Canada: 2e frappe concernant les compteurs d'eau 

Perquisitions chez Catania et Travelers Canada: 2e frappe concernant les compteurs d'eau

Selon les informations recueillies par La Presse, il s'agit... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Selon les informations recueillies par La Presse, il s'agit de la deuxième frappe de l'UPAC depuis jeudi dernier concernant le scandale des compteurs d'eau à la Ville de Montréal.

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Après la firme de génie BPR la semaine dernière, c'est au tour de l'entrepreneur Catania de recevoir la visite de l'Unité permanente anticorruption (UPAC) pour une perquisition en lien avec l'enquête des compteurs d'eau à Montréal, ce matin.

Une tour de bureaux du centre-ville de Montréal est également sur l'écran radar de l'UPAC. C'est la compagnie d'assurance Travelers Canada qui serait visée. L'appel de La Presse chez Travelers Canada a fait réagir immédiatement le conseiller juridique Jordan Solway, qui a refusé de confirmer la présence policière dans les bureaux montréalais de l'entreprise.

Selon les informations connues publiquement, à ce jour, ni Catania ni Travelers Canada ont directement participé au projet des compteurs d'eau.

À l'UPAC, on confirme qu'une trentaine de policiers sont impliqués dans l'opération qui a commencé vers 8h. Les deux perquisitions doivent permettre aux enquêteurs de recueillir des preuves supplémentaires sous forme papier ou informatique. «Aucune arrestation n'est prévue, mais il y aura des rencontres de témoins», a précisé Anne-Frédérick Laurence, porte-parole de l'UPAC.

Mme Laurence a toutefois refusé de préciser quelle est l'enquête liée à ces perquisitions.

Selon les informations obtenues par La Presse, il s'agit de la deuxième frappe de l'UPAC depuis jeudi dernier concernant le scandale des compteurs d'eau à la Ville de Montréal. Les bureaux de Montréal et Québec de la firme d'ingénierie BPR ont été perquisitionnés la semaine dernière. C'est BPR qui avait orchestré le projet des compteurs d'eau au nom de la Ville de Montréal.

Le contrat des compteurs d'eau a été le plus important jamais octroyé par Montréal, en 2007. Il a toutefois été annulé par l'administration du maire Gérald Tremblay plongée dans une immense controverse politique, deux ans plus tard. Le bras droit de M. Tremblay et président du comité exécutif de la Ville, Frank Zampino, avait séjourné à deux reprises sur le luxueux yacht de l'entrepreneur Tony Accurso, en plein coeur du processus de sélection du soumissionnaire gagnant pour le contrat de 355 millions. Or, l'entreprise qui appartenait alors à M. Accurso, Simard-Beaudry, était sur les rangs avec la firme de génie Dessau, pour remporter la mise, ce qui fut le cas.

Construction Frank Catania a entrepris de liquider tous ses actifs en septembre dernier. L'entreprise connaît de nombreuses difficultés face à la justice. Le président Paolo Catania a été arrêté et accusé de fraude, en 2012, en lien avec le scandale immobilier Faubourg Contrecoeur. Le procès est à venir.

De plus, l'entreprise fait face à 989 chefs d'accusation de fraude fiscale à la suite d'une enquête de l'équipe de Revenu Québec au sein de l'UPAC. L'entreprise, certains administrateurs et dirigeants s'exposent à des amendes minimales de 12,5 millions ainsi qu'à des peines de prison.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer