Dépôt du rapport sur L'Assomption repoussé

Le maire de l'Assomption, Jean-Claude Gingras.... (PHOTO DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Le maire de l'Assomption, Jean-Claude Gingras.

PHOTO DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La Commission municipale du Québec a obtenu du gouvernement un délai d'un mois pour déposer son rapport d'enquête sur L'Assomption, a-t-elle fait savoir hier.

Ses recommandations ne seront donc pas dévoilées avant le 30 avril. Les audiences sur les préavis de blâme ont pris fin abruptement, la semaine dernière, quand la Cour supérieure du Québec a rejeté une requête du directeur général de la municipalité, Jean Lacroix, de reporter son témoignage sur des préavis de blâme à son égard.

À l'instar du maire Jean-Claude Gingras, plusieurs blâmes pèsent sur le directeur général. Le maire et le directeur général ont annoncé à mi-parcours de l'enquête qu'ils étaient en congé de maladie, ce qui a mis un frein à leurs témoignages devant le tribunal administratif.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer