Victoire juridique des pompiers-volontaires

Les pompiers-volontaires du Québec comptent sur un récent jugement de la Cour... (Photo d'archives)

Agrandir

Photo d'archives

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les pompiers-volontaires du Québec comptent sur un récent jugement de la Cour du Québec pour économiser des milliers de dollars en impôt, annoncera aujourd'hui leur syndicat.

Le 2 mars dernier, le tribunal a reconnu que malgré la bonification récente des conditions de travail, un pompier à temps partiel de Mascouche est bien un pompier volontaire en matière d'avantages fiscaux. Il a donc droit à une déduction d'environ 3000$ par année.

«Il s'agit d'une décision importante qui nous servira de jurisprudence pour près de 20 000 pompiers au Québec», selon Daniel Pépin, président du Syndicat des pompiers du Québec (SPQ-FTQ). « Nous espérons que l'Agence du revenu du Québec se plie à la décision du tribunal. Nous avons toujours défendu bec et ongles que les pompiers à temps partiel au Québec sont, en fait, des pompiers volontaires.»

Contacté hier, Revenu Québec n'avait pas formulé de commentaire au moment de mettre sous presse.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer