• Accueil > 
  • Actualités 
  • > Trains: la bureaucratie freine les réformes de sécurité, selon le CP 

Trains: la bureaucratie freine les réformes de sécurité, selon le CP

Le président et chef de la direction du... (Photo Reuters)

Agrandir

Le président et chef de la direction du CP se dit prêt à divulguer aux autorités locales les informations entourant les trains de marchandises qui circulent dans leur région.

Photo Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
David Friend
La Presse Canadienne
Toronto

Le président et chef de la direction du Canadien Pacifique reproche à la bureaucratie de ralentir différents processus visant à resserrer la sécurité dans le secteur du transport ferroviaire.

«Il est temps de se pencher sur ce dossier, a affirmé lundi Hunter Harrison, au cours d'un discours prononcé devant le Club canadien de Toronto. Nous pouvons certainement réduire l'exposition du grand public aux matières dangereuses transportées par train.»

Ces commentaires du patron du CP surviennent alors que les responsables canadiens et américains évaluent la possibilité d'appliquer des règles plus strictes à l'endroit des wagons-citernes.

Autant le Canada que les États-Unis ont plaidé en faveur de wagons plus résistants ainsi que de meilleurs systèmes de freinage, notamment.

M. Harrison a toutefois indiqué qu'il craignait davantage que des actes terroristes soient commis à l'endroit des transporteurs ferroviaires que les déraillements.

«L'intervention d'une tierce partie est un élément avec lequel nous avons de la difficulté, a-t-il dit. Il ne s'agit pas seulement de quelqu'un qui veut faire quelque chose (de mal) à un wagon qui transporte des matières dangereuses. Ça peut aussi être de trafiquer les voies ferrées.»

Le président et chef de la direction du CP se dit prêt à divulguer aux autorités locales les informations entourant les trains de marchandises qui circulent dans leur région. Il craint toutefois que cette décision fasse grimper les chances que des informations sensibles se retrouvent entre les mains de personnes mal intentionnées.

M. Harrison a également abordé le dossier de la consolidation dans le secteur du transport ferroviaire dans la foulée des discussions qui n'ont pas abouti avec CSX Corp. concernant un possible regroupement.

Selon lui, le CP ne devrait pas procéder à une acquisition prochainement.

«Ça va arriver (des transactions), mais nous ne devrions pas être impliqués», a-t-il affirmé, après son discours.

À la Bourse de Toronto, l'action du CP a terminé à 236,98 $, en hausse de 2,88 $, ou 1,23 pour cent.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer