• Accueil > 
  • Actualités 
  • > Laval annule le contrat d'un déneigeur soupçonné de fraude 

Laval annule le contrat d'un déneigeur soupçonné de fraude

Laval aurait été facturée pour de la neige... (Photo Martin Tremblay, archives La Presse)

Agrandir

Laval aurait été facturée pour de la neige ne provenant pas de contrats municipaux, selon l'enquête du Service des travaux publics.

Photo Martin Tremblay, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un déneigeur soupçonné de fraude a vu son contrat avec la Ville de Laval annulé. Selon une enquête administrative, l'entreprise Sylvestre & Mathieu aurait gonflé la quantité de neige qu'elle facturait à la municipalité.

Laval a ouvert une enquête après avoir reçu un signalement à son Bureau de protection de l'intégrité et d'éthique (BIEL), créé il y a moins d'un an. Le Service des travaux publics s'est alors mis à contrôler les camions servant au transport de neige lors de ses opérations de chargement. Cette mesure a permis de découvrir des irrégularités.

«La grande majorité des camions d'un des fournisseurs affectés au chargement de la neige sont arrivés en début de parcours en étant déjà chargés à plus de 50% de neige. Cela signifie que la Ville, qui paye les entreprises de déneigement selon une formule de tonnage, aurait été facturée pour de la neige ne provenant pas des contrats municipaux», indique la Ville de Laval.

Le fournisseur en question est Sylvestre & Mathieu, une entreprise de Laval fondée il y a 30 ans. «Les vérifications effectuées ont permis de constater qu'il y avait un sérieux problème avec ce fournisseur. La Ville met donc fin aux contrats qui la lient à lui et ne recourra plus à ses services», poursuit la municipalité.

Disant avoir une politique de «tolérance zéro», l'administration du maire Marc Demers a ainsi décidé de mettre un terme à son entente de service pour le transport de la neige avec Sylvestre & Mathieu. On a aussi résilié un autre contrat de 120 000$ que l'entreprise avait décroché l'automne dernier pour le déneigement d'un secteur de l'île Jésus.

Poursuite?

Laval attendra la fin de l'enquête administrative avant de décider si des poursuites seront intentées contre l'entreprise. Le dossier est d'ailleurs entre les mains des policiers lavallois.

L'entreprise s'est refusée à tout commentaire. «On ne commentera pas tant que l'enquête est en cours», a indiqué Michaël Mathieu, fils du propriétaire de l'entreprise. Sylvestre & Mathieu existe depuis 1986, selon le registre des entreprises, propriété de Sylvain Mathieu.

L'entreprise est surtout active dans le transport de poudre de ciment, son plus important client étant Lafarge, selon un article de mai 2011 de l'Écho du transport, un magazine spécialisé sur le camionnage. Déjà à l'époque, l'entreprise disait être sous contrat avec Laval pour l'enlèvement de la neige.

Vérifications faites, l'entreprise Sylvestre & Mathieu n'est pas sous contrat à la Ville de Montréal.

Après les scandales ayant frappé Laval, notamment durant la commission Charbonneau, l'administration du maire Marc Demers a décidé de mettre en place le BIEL pour contrer la collusion, la malversation et l'ingérence politique dans la gestion de la 3e ville du Québec.

Pas de cas à Montréal

Laval n'est pas la seule à s'interroger sur de possibles fraudes dans le transport de la neige. La Ville de Montréal a resserré ses mesures de contrôle cet hiver. Dans 11 arrondissements, 110 souffleuses et 950 camions de transport ont été équipés de GPS pour s'assurer que la neige provenait bien des activités de déneigement des rues de Montréal. Tous les arrondissements prendront part à ce système dès l'hiver prochain. Aucune fraude n'a été recensée pour le moment.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer