Pour profiter de chacune des belles journées de l’été, même lorsque le temps manque pour s’éloigner de la grande ville, La Presse vous propose des plages où vous vous sentirez en vacances, à moins d’une heure de route de Montréal.

Audrey Ruel-Manseau Audrey Ruel-Manseau
La Presse

Marina de Boucherville — Boucherville

Le restaurant de la marina de Boucherville a donné tout un coup d’éclat à ses installations. Jadis en gravier, le grand espace adjacent au restaurant a été converti en jolie plage.

Les deux pieds dans le sable, les yeux rivés sur les îles de Boucherville, il fait bon boire une limonade maison, manger un bol poké, et se prélasser dans les chaises Adirondack multicolores !

La métamorphose a commencé l’été dernier et se fait progressivement.

Avec du Jack Johnson en trame de fond, une ambiance de surf shack, la bonne humeur des serveurs… On y oublie rapidement les tracas du quotidien.

« L’ambiance est vraiment hot ! On travaille juste à côté, c’est sûr qu’on va revenir », se réjouissaient Sophia Duval et Julianna Krobath, venues prendre l’apéro.

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

On peut y profiter des chaudes soirées d’été jusqu’à 21 h. L’emplacement, en bordure de la piste cyclable, est idéal pour admirer le coucher de soleil.

On peut y profiter des chaudes soirées d’été jusqu’à 21 h. L’emplacement, en bordure de la piste cyclable, est idéal pour admirer le coucher de soleil.

Et pourquoi ne pas profiter des autres activités à la marina, comme la Zumba ou la location d’un bateau-rond avec barbecue intégré — Top Dopicos BBQ Donut — pour un souper on ne peut plus original ?

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Juliette joue dans le sable avec son frère Olivier, pendant que leur grande sœur Rose et leur mère Karine Grenier boivent un verre.

Juliette joue dans le sable avec son frère Olivier, pendant que leur grande sœur Rose et leur mère Karine Grenier boivent un verre.

« On vient les mardis et jeudis pour la Zumba ! Et aujourd’hui, on est venus profiter de la plage. C’est parfait : on reste en ville, à cinq minutes, mais on peut venir se reposer ici », constate la maman, venue souligner son anniversaire les pieds dans le sable.

Consultez le compte Instagram de la Marina : https://www.instagram.com/explore/locations/887228290/restaurant-marina-boucherville/?hl=fr

Consultez le site de Top Dopicos BBQ Donut : https://topdopicosbbqdonut.ca/

Plage du parc Saint-Laurent — Repentigny

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Reconnue pour ses six plages au début du XXe siècle, la ville de Repentigny a enfin aménagé une plage dans l’un de ses parcs.

Reconnue pour ses six plages au début du XXe siècle — on l’appelait même Repentigny-les-Bains — la ville de Repentigny, presque complètement entourée d’eau, a enfin aménagé une plage dans l’un de ses parcs.

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

« On vient souvent quand on passe dans le secteur. Des fois, on s’arrête en vélo, des fois, on vient prendre l’apéro ! », disent Sylvie Lamothe et Claude Belhumeur.

« On vient souvent quand on passe dans le secteur. Des fois, on s’arrête en vélo, des fois, on vient prendre l’apéro ! On habite l’est de l’île de Montréal.

Ça doit faire cinq ans qu’on nous dit qu’il y aura une plage à Pointe-aux-Trembles, mais on ne sait toujours pas quand elle ouvrira », disent Sylvie Lamothe et Claude Belhumeur.

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

La baignade est interdite au parc Saint-Laurent.

La baignade est interdite au parc Saint-Laurent. L’aménagement ressemble à celui de la plage du quai de l’Horloge, à Montréal, avec ses parasols bleus rigides et ses chaises longues.

Des brumisateurs permettent tout de même de se rafraichir.

Consultez le site de la plage : https://recreotourismerepentigny.com/attraits/sports-et-plein-air/parc-saint-laurent/

PLAGE SAINT-TIMOTHÉE SALABERRY-DE-VALLEYFIELD

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

Située dans le parc régional des Îles-de-Saint-Timothée, cette plage est certainement la plus grande (et intéressante) d’entre toutes.

Située dans le parc régional des Îles-de-Saint-Timothée, cette plage est certainement la plus grande (et intéressante) d’entre toutes.

Elle forme un croissant dans une baie protégée, et l’aire de baignade possède un couloir d’entraînement.

Son ouverture a été retardée en raison du courant trop élevé, mais elle accueille les baigneurs depuis hier. De nouvelles mesures de sécurité ont été mises en place cette année.

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

« Le courant à la surface de l’eau est plus calme que celui sous l’eau. Il est donc important de respecter les limites de zones baignades », a expliqué la coordonnatrice Claudia Meloche.

« Le courant à la surface de l’eau est plus calme que celui sous l’eau. Il est donc important de respecter les limites de zones baignades.

Dépasser les câbles de délimitation, c’est prendre le risque d’être surpris et entraîné au large par le fort courant et dériver vers le barrage d’Hydro-Québec », a expliqué la coordonnatrice Claudia Meloche.

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

« Cette plage est toujours propre, même chose pour les toilettes. Il y a beaucoup d’espace pour que les enfants puissent jouer », soutient Maria Angelica Garzon.

« Cette plage est toujours propre, même chose pour les toilettes. Il y a beaucoup d’espace pour que les enfants puissent jouer », soutient Maria Angelica Garzon, venue profiter des installations avec ses deux enfants.

L’accès coûte entre 7 $ et 10 $, selon le groupe d’âge, et il est gratuit pour les résidants de Salaberry-de-Valleyfield et les enfants de moins de 4 ans.

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

L’eau du bassin est vidangée chaque soir et est limpide et de bonne qualité.

L’eau du bassin est vidangée chaque soir et est limpide et de bonne qualité.

« On vient du West Island, mais on préfère la plage ici à celle de Cap–Saint-Jacques [Pierrefonds], qui est plus petite, plus chère et où l’on n’a pas le droit de manger », dit Brian McDonald, venu avec sa conjointe et leurs enfants William (sur la photo) et Luke.

Consultez le site de la plage : http://plagevalleyfield.ca/ete/activites/plage.html

Plage municipale de Longueuil — Île Charron

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Il faut patienter encore une petite semaine avant de pouvoir profiter de la plage municipale de Longueuil en raison du niveau d’eau trop élevé, qui a retardé son ouverture.

Il faut patienter encore une petite semaine avant de pouvoir profiter de la plage municipale de Longueuil en raison du niveau d’eau trop élevé, qui a retardé son ouverture.

Mais dès le 13 juillet, l’île Charron sera fin prête à accueillir les baigneurs, habituellement très nombreux à profiter de l’eau rafraîchissante du fleuve avec la vue sur Montréal.

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Le niveau d’eau très élevé cette année restreint l’espace sablonneux, occupé par quelques vacanciers un brin délinquants.

Le niveau d’eau très élevé cette année restreint l’espace sablonneux, occupé par quelques vacanciers un brin délinquants.

Si vous êtes du genre à vous transformer rapidement en homard bien cuit, n’oubliez pas votre parasol, car les places à l’ombre sont limitées.

Accès à la plage gratuit, stationnement payant (entre 5 $ et 15 $), navette fluviale pour les cyclistes (8,50 $).

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Jean Martin aime la proximité de la plage avec la ville de Montréal, surtout quand la météo est incertaine.

Jean Martin aime la proximité de la plage avec la ville de Montréal, surtout quand la météo est incertaine.

« J’habite Montréal. Souvent je vais à la plage d’Oka, mais des fois je viens ici. Les premières années, ils ne nettoyaient pas le fond. Maintenant oui, et c’est plus agréable pour la baignade sans les roches et les algues », juge M. Martin.

Consultez le site de la plage : https://www.longueuil.quebec/fr/plage-municipale

Parc-nature du Cap–Saint-Jacques — Pierrefonds (Montréal)

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

La plage de sable naturel du Cap–Saint-Jacques fait le bonheur des Montréalais de l’Ouest-de-l’Île depuis des décennies. Elle est située dans le plus grand parc de Montréal et les sentiers pédestres et cyclables de 16 km et 8 km permettent de combiner détente et activités sportives en un seul et même lieu.

La plage de sable naturel du Cap–Saint-Jacques fait le bonheur des Montréalais de l’Ouest-de-l’Île depuis des décennies.

Elle est située dans le plus grand parc de Montréal et les sentiers pédestres et cyclables de 16 km et 8 km permettent de combiner détente et activités sportives en un seul et même lieu.

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

« On connaissait le parc du Cap–Saint-Jacques, mais c’est la première fois qu’on vient à la plage. C’est magnifique ! », observaient Pierre et Céline Bourbonnais, originaires de Dorval.

« On connaissait le parc du Cap–Saint-Jacques, mais c’est la première fois qu’on vient à la plage. C’est magnifique !

On garde nos deux petits-enfants toute la semaine, et à 7 et 8 ans, il faut les tenir occupés ! », observaient Pierre et Céline Bourbonnais, originaires de Dorval.

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

Un service de navette est offert les mercredis et samedis en provenance du centre-ville de Montréal.

Un service de navette est offert les mercredis et samedis en provenance du centre-ville de Montréal.

En voiture, il faut payer pour le stationnement (7 $/2 h et 9 $/journée) et pour l’accès à la plage (jusqu’à 5 $/personne).

Pour plus de tranquillité, le parc-nature de l’Anse-à-l’Orme (sur la photo), situé à 500 m de là, offre une vue magnifique sur le lac des Deux Montagnes.

Consultez le site du Parc-Nature : https://parcs-nature.com/public/cap-saint-jacques

Consultez le site de la navette fluviale : https://www.navettenature.com/fr-ca

Plage de Verdun — Verdun (Montréal)

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

Depuis le 22 juin, Verdun a sa plage.

Depuis le 22 juin, Verdun a sa plage.

Située derrière l’amphithéâtre et à côté du parc Arthur-Thérrien, elle attire déjà de nombreuses familles, qui avaient l’habitude de profiter de la piscine et de toutes les autres installations du populaire espace vert.

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

« Je trouve que ce n’est pas assez grand. Mais c’est quand même le fun d’avoir ça juste à côté », a observé Sarra Debail.

« Je trouve que ce n’est pas assez grand. Mais c’est quand même le fun d’avoir ça juste à côté », a observé Sarra Debail, qui habite à Verdun et qui profitait de la plage pour la première fois avec ses enfants Lilou, Zoé et Charlie.

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

Une jetée de pierres protège la zone de baignade, qui peut accueillir 400 personnes et qui risque d’être rapidement bondée par les chaudes journées d’été.

Une jetée de pierres protège la zone de baignade, qui peut accueillir 400 personnes et qui risque d’être rapidement bondée par les chaudes journées d’été.

Lors de notre passage, la baignade était interdite en raison de la présence trop élevée de bactéries dans l’eau.

Consultez le site de la plage : http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=8637,142051086&_dad=portal&_schema=PORTAL