(Chertsey) Déconnecter dans un environnement naturel à une heure de Montréal, en ayant l’assurance que le maximum a été fait pour respecter l’équilibre écologique des lieux, voilà, entre autres, ce que propose BESIDE Habitat Lanaudière. À la veille de l’ouverture des réservations de chalets, en septembre, nous avons fait le « tour du propriétaire » avec Jean-Daniel Petit, président et cofondateur de BESIDE.

Ève Dumas
Ève Dumas La Presse

D’abord un média qui fait le lien entre nature et culture, BESIDE étend sa mission à la construction immobilière avec ce premier et très ambitieux projet campé dans une forêt jadis vierge de Chertsey, dans Lanaudière.

Afin de pouvoir arrimer l’architecture écoresponsable projetée au désir d’intimité des propriétaires et locateurs, il a fallu s’entendre avec la municipalité sur de nombreux points, nous confie Jean-Daniel Petit, tandis que nous nous apprêtons à entrer dans le premier chalet. S’ils avaient suivi les règles d’urbanisme en place, toutes les façades auraient dû être orientées vers la rue.

« Pour être bioclimatique, il fallait s’orienter face au soleil, pas à la rue. Et chacune des 75 implantations a été réfléchie en fonction de la topographie de chaque terrain, qui mesure entre 2 et 6,5 acres », nous expliquera quelques semaines plus tard Kim Pariseau, architecte et fondatrice de la firme qui a obtenu le précieux mandat, Appareil Architecture. Pour l’instant, 12 maisons sont construites et ouvertes à la location. En février, il y en aura 18.

BESIDE Habitat Lanaudière comprendra 75 chalets privés mais locatifs, 25 pods autonomes, un studio de musique, deux bibliothèques, un pavillon commun et un atelier, en plus d’une programmation culturelle.

BESIDE Habitat Lanaudière

  • Plusieurs des 75 chalets de BESIDE Habitat sont construits sur pilotis.

    PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE

    Plusieurs des 75 chalets de BESIDE Habitat sont construits sur pilotis.

  • Ce sofa de huit places a dû être fait sur mesure par Appareil Architecture (qui conçoit également des meubles). Tout le mobilier est original, y compris les lampes Lambert et fils.

    PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE

    Ce sofa de huit places a dû être fait sur mesure par Appareil Architecture (qui conçoit également des meubles). Tout le mobilier est original, y compris les lampes Lambert et fils.

  • Un corridor mène à une chambre à coucher conçue en « pod ». Il y aura aussi 25 pods indépendants sur le territoire, à terme.

    PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE

    Un corridor mène à une chambre à coucher conçue en « pod ». Il y aura aussi 25 pods indépendants sur le territoire, à terme.

  • Les chambres à coucher ont toutes de grandes lucarnes avec vue sur les arbres.

    PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE

    Les chambres à coucher ont toutes de grandes lucarnes avec vue sur les arbres.

  • Les chalets sur pilotis bénéficient d’une terrasse couverte.

    PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE

    Les chalets sur pilotis bénéficient d’une terrasse couverte.

  • Chaque habitation a son rond de feu en contrebas.

    PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE

    Chaque habitation a son rond de feu en contrebas.

1/6
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’expérience proposée par BESIDE Habitat est celle d’une immersion en nature. Les habitations invitent l’extérieur à l’intérieur, avec leurs fenêtres qui commencent au sol et s’élèvent jusqu’au début du toit cathédrale en bois. Dans le cas des modèles sur pilotis, on est carrément debout face à la cime des arbres.

Chaleur et confort étaient les mots d’ordre. « Dans chaque chalet, nous avons mis l’accent sur quatre expériences : la qualité du sommeil, avec des lits de calibre hôtel, le cocooning, le café du matin et l’expérience de cuisine », explique Jean-Daniel Petit. Les grains du torréfacteur Escape sont fournis, avec moulin électrique et machine espresso. La cuisine a été conçue par À hauteur d’homme et équipée de tout ce dont on peut avoir besoin pour préparer des repas comme à la maison.

Ainsi, dans les chalets qui ont entre une et quatre chambres à coucher, on passe de l’espace convivial de forme carrée, constitué du salon, de la cuisine, de la salle à manger, avec foyer, au nid douillet qu’est la chambre à coucher, pensée comme un lieu de contemplation, avec sa grande lucarne au bout du lit.

Le minimalisme chaleureux des lieux appelle immédiatement à la détente et à la simplicité. Bien qu’ils dégagent une impression de grandeur, grâce à leur mobilier intégré et sur mesure, et à la hauteur du plafond cathédrale, les chalets BESIDE occupent des superficies bien raisonnables (entre 950 et 1250 pi2).

« Au Québec, on a tendance à faire des grands chalets, mais souvent de moins bonne qualité. L’architecture peut être accessible si on accepte de construire plus petit. On peut alors travailler avec des matériaux locaux et plus durables », affirme Kim Pariseau, qui a justement appliqué ce principe de qualité contre quantité au projet.

Le terrain de jeu

La nature

  • Le premier des deux lacs sur le territoire est à environ 30 minutes de marche du stationnement.

    PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE

    Le premier des deux lacs sur le territoire est à environ 30 minutes de marche du stationnement.

  • Il y a des kilomètres et des kilomètres de sentiers dans la forêt.

    PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE

    Il y a des kilomètres et des kilomètres de sentiers dans la forêt.

  • Des canots et des surfs à pagaie sont à la disposition des propriétaires et locateurs.

    PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE

    Des canots et des surfs à pagaie sont à la disposition des propriétaires et locateurs.

1/3
  •  
  •  
  •  

Pour nous rendre aux sentiers pédestres et aux lacs, nous prenons une voiture. Il n’y a aucun lotissement près des berges. Ici, la baignade et les autres activités aquatiques se méritent. À partir du stationnement, il faut marcher en forêt pendant environ 30 minutes pour accéder au premier des deux lacs, où on trouvera canots et surfs à pagaie. L’eau est cristalline et encerclée d’arbres et de parois rocheuses. C’est sauvage à souhait.

En route vers le deuxième lac, nous croisons une intrigante construction. C’est le travail d’étudiants en architecture. BESIDE a l’intention de tenir une résidence annuelle pour ces créateurs d’espaces inédits. Et, s’agissant du développement des lieux, l’entreprise a embauché un nouveau directeur général, qui poursuivra l’aménagement du territoire. Il s’agit de Hugues Fournel, ancien directeur général des Sentiers du Moulin, à Lac-Beauport.

Lorsqu’un épais tapis blanc se sera déposé au sol, les nombreux kilomètres de sentiers accueilleront les adeptes de raquette et de ski de fond. Le sauna n’en sera que meilleur ! Chaque chalet en possède un. Voilà un joli petit luxe nordique !

De l’immobilier « bienveillant »

Avant d’être acheté par BESIDE à la suite de longues négociations, le territoire a appartenu à un propriétaire unique pendant 30 ans, Jacques Côté. Les infrastructures au charme rustique qu’il a bâties demeureront, comme autant de traces de l’histoire des lieux.

Quand est venu le moment de vendre, le notaire à la retraite avait le choix entre des promoteurs qui souhaitaient ériger des hôtels, et un acteur inattendu… BESIDE. Le nouveau venu de l’immobilier « bienveillant » a décidé d’opter pour une approche d’affaires transparente et un refus de jeter de la poudre aux yeux des vendeurs. Et la promesse d’un environnement préservé semble faire son effet, si on se fie aux nombreux projets à venir de l’entreprise québécoise. M. Côté, lui, s’est laissé convaincre. À Chertsey, 900 acres sur 1254 resteront intacts.

PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE

Les cofondateurs de BESIDE, Jean-Daniel Petit et Eliane Cadieux, respectivement président et directrice de création

Un jour, BESIDE aimerait mettre sur pied une fondation qui achèterait des terres sans les aménager du tout, dans le seul but de les conserver. Mais en attendant – les millions de dollars n’y étant pas –, ce qu’il y a de mieux à faire, nous explique Jean-Daniel Petit, c’est de remporter les offres d’achat contre des promoteurs plus intéressés par les gros profits que par le respect de l’environnement.

Convertir en réserves naturelles 500 millions de pieds carrés d’ici 2030 (ou 10 000 acres en 10 projets), voilà l’objectif que se donne BESIDE Habitat pour les prochaines années.

Les prix de location (par nuitée) varient selon la saison et le nombre de chambres. En basse saison : à partir de 175 $ (1 chambre), 225 $ (2 chambres), 260 $ (3 chambres) et 300 $ (4 chambres). En haute saison : à partir de 260 $ (1 chambre), 360 $ (2 chambres), 420 $ (3 chambres) et 480 $ (4 chambres).

Consultez le site de BESIDE Habitat Consultez le site d’Appareil Architecture Consultez le site d’Appareil Atelier