Depuis peu, un pont historique ferroviaire enjambe le ruisseau Page aux Jardins de Métis, remplaçant un ponceau qui remontait à plus de 60 ans. Il s’agit d’un don du Groupe SEMA de Sainte-Flavie.

Romain Pelletier, Initiative de journalisme local Monmatane.com

« Avec ce pont, indique le directeur des Jardins, Alexander Reford, on souhaite célébrer la relation intime entre nos jardins et l’eau qui lui donne vie.

En remplaçant un ponceau laid, poursuit-il, on atteint deux objectifs : on permet à nos visiteurs leur premier contact avec l’eau sur notre site et on contribue aux améliorations du ruisseau, habitat important pour diverses espèces menacées, dont l’Anguille d’Amérique. »

Nouveau parcours paysager en cours de réalisation

Ce projet fait partie d’un plus vaste projet pour protéger le ruisseau Page et assurer sa mise en valeur. Il traverse les Jardins de Métis en direction de la rivière Mitis.

Ayant ses origines sur les pentes de Saint-Octave-de-Métis, le ruisseau est l’élément qui a inspiré le design d’Elsie Reford lors de la création de ces jardins à partir de 1926.

D’une longueur de 12,7 mètres

Financé par une contribution de Développement économique Canada, le pont fait partie du nouveau parcours paysager en cours de réalisation.

Ce pont provient de la ligne de chemin de fer de VIA Rail entre Montréal et Ottawa. D’une longueur de 12,7 mètres (41 pieds) et 4,2 mètres (14 pieds de largeur), le pont pèse plusieurs tonnes.

L’assistante aux communications, marketing et médias sociaux, Charlotte Garneau, signale que « l’aménagement d’un pont ferroviaire sur le site contribue à valoriser l’important lien entre le domaine et l’histoire ferroviaire du Canada et de l’Amérique du Nord ».