Après avoir sollicité nos lecteurs pour savoir quels étaient leurs endroits favoris pour observer le soleil disparaître à l’horizon en été, certains coins sont apparus comme des incontournables. Le Bas-Saint-Laurent remporte la première étoile, mais bien d’autres postes de guet éblouissent également les Québécois. Les voici.

Sylvain Sarrazin
Sylvain Sarrazin La Presse

Montréal et ses environs

  • Depuis Longueuil, la vue du soleil se couchant sur Montréal reste un secret mal gardé, surtout quand la boule de feu rencontre la boule d’acier de la Biosphère.

    PHOTO FOURNIE PAR MANON LABELLE

    Depuis Longueuil, la vue du soleil se couchant sur Montréal reste un secret mal gardé, surtout quand la boule de feu rencontre la boule d’acier de la Biosphère.

  • Pour ce lecteur, le plus beau coucher de soleil s’admire à Montréal-Nord, grâce à une vue dégagée sans hauts bâtiments. « Souvent, le soleil se transforme en boule de feu et peut nous rappeler des paysages maghrébins ou certains films, comme Indiana Jones », dit-il.

    PHOTO FOURNIE PAR FRÉDÉRIC GAUTHIER

    Pour ce lecteur, le plus beau coucher de soleil s’admire à Montréal-Nord, grâce à une vue dégagée sans hauts bâtiments. « Souvent, le soleil se transforme en boule de feu et peut nous rappeler des paysages maghrébins ou certains films, comme Indiana Jones », dit-il.

  • À Pierrefonds, la rivière des Prairies n’est pas en reste. Cette lectrice l’admire quotidiennement depuis son balcon, « émerveillée par sa beauté, par ce que la nature nous offre gratuitement ».

    PHOTO FOURNIE PAR CAROLE LAMARRE

    À Pierrefonds, la rivière des Prairies n’est pas en reste. Cette lectrice l’admire quotidiennement depuis son balcon, « émerveillée par sa beauté, par ce que la nature nous offre gratuitement ».

  • Depuis Habitat 67, les résidants côté ville ont droit au couchant sur la silhouette de Montréal. Un spectacle urbain quotidien que cette lectrice admire depuis 20 ans.

    PHOTO FOURNIE PAR ANNE DARCHE

    Depuis Habitat 67, les résidants côté ville ont droit au couchant sur la silhouette de Montréal. Un spectacle urbain quotidien que cette lectrice admire depuis 20 ans.

  • Pour cette lectrice, le plus bel endroit pour admirer le spectacle au lac Saint-François se trouve en face de cette petite île à Saint-Anicet. Certains soirs, le ciel porte un voile de mariée.

    PHOTO FOURNIE PAR SYLVIE VEILLEUX

    Pour cette lectrice, le plus bel endroit pour admirer le spectacle au lac Saint-François se trouve en face de cette petite île à Saint-Anicet. Certains soirs, le ciel porte un voile de mariée.

  • Depuis Lachine, le fleuve prend des teintes dorées apaisantes.

    PHOTO FOURNIE PAR JUDITH BERGERON

    Depuis Lachine, le fleuve prend des teintes dorées apaisantes.

  • Magique et tragique à la fois : ces dernières semaines, des épisodes de smog et des incendies de forêt ont paré le soleil couchant de couleurs inhabituelles, donnant des tableaux surréalistes, comme ici à Saint-Constant.

    PHOTO FOURNIE PAR LYSE FONTAINE

    Magique et tragique à la fois : ces dernières semaines, des épisodes de smog et des incendies de forêt ont paré le soleil couchant de couleurs inhabituelles, donnant des tableaux surréalistes, comme ici à Saint-Constant.

1/7
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laurentides

  • Au-delà du fleuve, il y a aussi les villes et les lacs. Ici, le spectacle a lieu au lac Tremblant, à Mont-Tremblant, sans filtre ni retouches.

    PHOTO FOURNIE PAR PATRICK GHARZANI

    Au-delà du fleuve, il y a aussi les villes et les lacs. Ici, le spectacle a lieu au lac Tremblant, à Mont-Tremblant, sans filtre ni retouches.

  • Le poste d’observation préféré de cette lectrice : Sainte-Agathe-des-Monts, où se trouve le lac des Sables.

    PHOTO FOURNIE PAR SANDRA HAWKINS

    Le poste d’observation préféré de cette lectrice : Sainte-Agathe-des-Monts, où se trouve le lac des Sables.

1/2
  •  
  •  

Lanaudière

  • Il y a les rats des fleuves et les rats des champs. À Terrebonne, dans le secteur Lachenaie, les herbes folles participent au spectacle.

    PHOTO FOURNIE PAR LUCIE LEBLANC

    Il y a les rats des fleuves et les rats des champs. À Terrebonne, dans le secteur Lachenaie, les herbes folles participent au spectacle.

  • L’endroit préféré de cette lectrice : l’île Dupas, dans Lanaudière

    PHOTO FOURNIE PAR MICHÈLE DESCOTEAUX

    L’endroit préféré de cette lectrice : l’île Dupas, dans Lanaudière

  • Cette lectrice vient admirer les couchers de soleil intenses du lac Maskinongé depuis plus de 50 ans.

    PHOTO FOURNIE PAR MARTINE FERLAND

    Cette lectrice vient admirer les couchers de soleil intenses du lac Maskinongé depuis plus de 50 ans.

1/3
  •  
  •  
  •  

Saguenay–Lac-Saint-Jean

  • Le nouveau poste de guet favori de cet amateur de plein air, au village de L’Anse-Saint-Jean, où l’astre se couche derrière les montagnes du parc national du Fjord-du-Saguenay. « De quoi nous donner envie de déménager ! », lance-t-il.

    PHOTO FOURNIE PAR VINCENT GARON-AUBIN

    Le nouveau poste de guet favori de cet amateur de plein air, au village de L’Anse-Saint-Jean, où l’astre se couche derrière les montagnes du parc national du Fjord-du-Saguenay. « De quoi nous donner envie de déménager ! », lance-t-il.

  • À Saint-Gédéon : « C’est comme si on se retrouvait sur une lune de la planète Jupiter, mais non, c’est au Québec… », s’extasie ce lecteur.

    PHOTO FOURNIE PAR MARC DION

    À Saint-Gédéon : « C’est comme si on se retrouvait sur une lune de la planète Jupiter, mais non, c’est au Québec… », s’extasie ce lecteur.

  • Des colonnes colorées s’élèvent alors que le soleil disparaît à Saint-Gédéon, un des endroits favoris de cette lectrice, rendant hommage à sa grand-mère Colombe, fanatique de couchers de soleil du Québec.

    PHOTO FOURNIE PAR LÉA GIRARD NADEAU

    Des colonnes colorées s’élèvent alors que le soleil disparaît à Saint-Gédéon, un des endroits favoris de cette lectrice, rendant hommage à sa grand-mère Colombe, fanatique de couchers de soleil du Québec.

  • Il n’y a pas que le fleuve et les lacs, dans la vie. À La Baie, les champs de colza offrent un spectacle original.

    PHOTO FOURNIE PAR AUDE PELOTE

    Il n’y a pas que le fleuve et les lacs, dans la vie. À La Baie, les champs de colza offrent un spectacle original.

  • À la plage de Vauvert, au Lac-Saint-Jean, se forment des tableaux impressionnistes. Bob Ross serait en extase, nous dit cette lectrice avec un trait d’humour.

    PHOTO FOURNIE PAR STÉPHANIE TREMBLAY

    À la plage de Vauvert, au Lac-Saint-Jean, se forment des tableaux impressionnistes. Bob Ross serait en extase, nous dit cette lectrice avec un trait d’humour.

1/5
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Côte-Nord

  • À Cap-Ferré, près de Havre-Saint-Pierre, où les galets font partie du spectacle.

    PHOTO FOURNIE PAR PAUL ROUSSEAU

    À Cap-Ferré, près de Havre-Saint-Pierre, où les galets font partie du spectacle.

  • Secret gardé : sur la Côte-Nord, au bord d’un lac, « au milieu de nulle part », confient ces deux blogueurs, qui ont recensé sur leur site deuxquebecoisautourdumonde.com une liste complète d’endroits où se poster pour des levers de soleil.

    PHOTO FOURNIE PAR CENDRINE CHENEL ET CLAUDE TRUDELLE

    Secret gardé : sur la Côte-Nord, au bord d’un lac, « au milieu de nulle part », confient ces deux blogueurs, qui ont recensé sur leur site deuxquebecoisautourdumonde.com une liste complète d’endroits où se poster pour des levers de soleil.

  • Anticosti offre aussi ses moments de magie.

    PHOTO FOURNIE PAR MICHÈLE DUSSAULT

    Anticosti offre aussi ses moments de magie.

  • Beau point de vue sur Rivière-au-Tonnerre, sur la Basse-Côte-Nord

    PHOTO FOURNIE PAR MARIE-CLAUDE FILION

    Beau point de vue sur Rivière-au-Tonnerre, sur la Basse-Côte-Nord

1/4
  •  
  •  
  •  
  •  

Bas-du-Fleuve

  • Le soleil plongeant dans l’eau, tout comme le faisait le sous-marin de Pointe-au-Père.

    PHOTO FOURNIE PAR JACQUES LETOURNEAU

    Le soleil plongeant dans l’eau, tout comme le faisait le sous-marin de Pointe-au-Père.

  • La baie du Ha ! Ha ! du parc national du Bic est un vrai paradis des couchers de soleil, assure notre lectrice.

    PHOTO FOURNIE PAR SARA DESROSIERS

    La baie du Ha ! Ha ! du parc national du Bic est un vrai paradis des couchers de soleil, assure notre lectrice.

  • Sur la grève, à Rivière-Ouelle, où le sentiment d’apaisement se traduit par des couleurs exquises.

    PHOTO FOURNIE PAR VÉRONIQUE BROUILLETTE

    Sur la grève, à Rivière-Ouelle, où le sentiment d’apaisement se traduit par des couleurs exquises.

  • Le Bas-du-Fleuve a aussi ses spectacles de lacs. Ici, celui de Témiscouata, à la hauteur de Dégelis.

    PHOTO FOURNIE PAR MARTIN RIOUX-BEAULIEU

    Le Bas-du-Fleuve a aussi ses spectacles de lacs. Ici, celui de Témiscouata, à la hauteur de Dégelis.

  • À Notre-Dame-du-Portage, un banc pile dans l’axe du spectacle.

    PHOTO FOURNIE PAR JACQUES-A RIVARD

    À Notre-Dame-du-Portage, un banc pile dans l’axe du spectacle.

  • Pour de nombreux lecteurs, les plus beaux couchers de soleil au monde s’admirent au Bic.

    PHOTO FOURNIE PAR YANICK PAUL

    Pour de nombreux lecteurs, les plus beaux couchers de soleil au monde s’admirent au Bic.

  • Le petit phare de Saint-André-de-Kamouraska cause le ravissement de nombreux Québécois au couchant.

    PHOTO FOURNIE PAR STÉPHANIE NAPKY COUTURE

    Le petit phare de Saint-André-de-Kamouraska cause le ravissement de nombreux Québécois au couchant.

  • Le cadeau de ce père à ses filles Flavie et Dali : des tableaux au jaune doré unique, à Trois-Pistoles. Le chalet familial leur reviendra un jour. « Elles feront vivre à ma lointaine descendance les émotions qu’elles y ont vécues lors de leur enfance en se remémorant ceux qui les ont aimés et précédés », espère-t-il.

    PHOTO FOURNIE PAR UGO LEVAC

    Le cadeau de ce père à ses filles Flavie et Dali : des tableaux au jaune doré unique, à Trois-Pistoles. Le chalet familial leur reviendra un jour. « Elles feront vivre à ma lointaine descendance les émotions qu’elles y ont vécues lors de leur enfance en se remémorant ceux qui les ont aimés et précédés », espère-t-il.

1/8
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gaspésie

  • L’endroit préféré de ce lecteur de Saint-Bruno : le camping Annie à Métis-sur-Mer, où les couleurs du couchant enveloppent le phare.

    PHOTO FOURNIE PAR RÉJEAN GAUTHIER

    L’endroit préféré de ce lecteur de Saint-Bruno : le camping Annie à Métis-sur-Mer, où les couleurs du couchant enveloppent le phare.

  • En 2019, ce lecteur a acquis un petit chalet à Marsoui. Inclus dans la vente : vue panoramique magique les soirs d’été.

    PHOTO FOURNIE PAR LOUIS CLAUDE LACHAPELLE

    En 2019, ce lecteur a acquis un petit chalet à Marsoui. Inclus dans la vente : vue panoramique magique les soirs d’été.

  • La baie des Chaleurs, qui porte parfois son nom à merveille, offrant des couchants brûlants. Ici, elle est vue à partir de Bonaventure.

    PHOTO FOURNIE PAR CLAUDE BEAUBIEN

    La baie des Chaleurs, qui porte parfois son nom à merveille, offrant des couchants brûlants. Ici, elle est vue à partir de Bonaventure.

  • À la pointe Taylor, à New Richmond, où le soleil rencontre la mer et la montagne, mais aussi le lieu de rencontre d’une mosaïque de peuples.

    PHOTO FOURNIE PAR STÉPHAN FERRERO

    À la pointe Taylor, à New Richmond, où le soleil rencontre la mer et la montagne, mais aussi le lieu de rencontre d’une mosaïque de peuples.

1/4
  •  
  •  
  •  
  •