(Calgary) Les Canadiens de l’ouest du pays las de s’isoler à la maison ont pris d’assaut les pentes des stations de ski, qui ont ouvert plus tôt que d’habitude au moment où plusieurs s’inquiètent de la hausse des cas de COVID-19.

La Presse Canadienne

Deux stations de ski du parc national de Banff ont connu l’ouverture la plus précoce de leur histoire grâce aux neiges abondantes et aux températures froides nécessaires pour la neige artificielle. La station Norquay a ouvert le 24 octobre et Lake Louise, le 29 octobre.

La station Nakiska, située à environ 100 kilomètres à l’ouest de Calgary, a ouvert le week-end dernier et sera ouverte sept jours sur sept à compter du 27 novembre. Sunshine Village a de son côté ouvert lundi.

Le directeur du marketing, Simon Moffat, a indiqué que les billets pour le remonte-pente se sont envolés rapidement à Norquay, même si un seul de ses quatre remonte-pentes était ouvert. La station fonctionne sur réservation seulement et dès la première journée d’ouverture, elle a atteint la limite de skieurs qu’elle s’était imposée pour limiter les foules.

À Lake Louise, sept des dix remonte-pentes étaient ouverts mardi, ainsi que 50 des 160 pistes, selon le directeur des communications, Dan Markham.

Les stations de ski exigent généralement le port du masque pour les skieurs qui attendent et prennent le remonte-pente, de même qu’à l’intérieur, pour limiter la propagation du virus. Les règles varient toutefois quant au nombre de personnes permises dans un remonte-pente et sur la possibilité d’acheter des billets sur place.

« Nous sommes excités d’ouvrir, mais, sans surprise, c’est très différent cette année », a indiqué Christopher Nicolson, PDG de la Canada West Ski Areas Association, qui représente 92 stations de ski à l’ouest de la frontière Manitoba-Ontario.

« L’un des messages clés que nous voulons transmettre aux clients est de planifier, de vérifier en ligne, de comprendre les protocoles qui seront mis en place à la station. Faites-le avant d’arriver. »

Il a expliqué que depuis leur fermeture en mars, les stations de ski se sont concentrées sur la façon d’ouvrir de manière sécuritaire malgré la pandémie de COVID-19 et que plusieurs d’entre elles ont précisé les procédures pendant la saison de randonnée et de vélo estivale.