Pour profiter de la saison des couleurs et prendre un grand bol d’air frais, La Presse présente pour les prochaines semaines une activité familiale. Aujourd’hui : un site de villégiature en Outaouais.

Maude Goyer
COLLABORATION SPÉCIALE

Qu’est-ce que c’est ?

PHOTO FOURNIE PAR KENAUK NATURE

Un amateur de pêche à la mouche tente sa chance sur le lac Orignal.

« Kenauk Nature, c’est un secret bien gardé ! », lance avec enthousiasme le directeur général, Simon Trudeau, au bout du fil.

Situé à Montebello, cet endroit de villégiature fait 265 km2 et compte une soixantaine de lacs. Une quinzaine d’entre eux sont ensemencés (truites, brochets, achigans, etc.), ce qui rend l’activité de pêche très populaire.

Une vingtaine de chalets (divisés en trois catégories) sont offerts pour la location, ainsi qu’une yourte pour expérimenter le « glamping ». « Chaque chalet est au bord d’un lac privé », précise M. Trudeau.

Les amoureux de plein air seront comblés : une multitude d’activités sont offertes sur le site de Kenauk Nature, dont l’histoire remonte à 1674. Cela va de la chasse à la randonnée pédestre, en passant par la pêche, le tir au pigeon d’argile, le lancer de la hache, la balade en canot ou en kayak, et l’observation de la faune. « En ce moment, on peut voir différentes espèces d’oiseaux qui sont en pleine migration, note Simon Trudeau. Et c’est le temps des amours, chez les cerfs et les orignaux ! »

En hiver, patin, raquette, ski de fond, traîneau à chiens et pêche blanche se pratiquent par les visiteurs.

À essayer

PHOTO FOURNIE PAR KENAUK NATURE

Au bout d’une balade de 1,5 kilomètre, les marcheurs tombent sur un autobus scolaire désaffecté, barbouillé de graffitis.

Un autobus scolaire, en pleine forêt ? C’est la récompense proposée aux randonneurs au bout d’une balade de 1,5 km. « Il s’agit d’un autobus désaffecté, rempli de graffitis, explique M. Trudeau. Nous fournissons la peinture à l’accueil et les gens peuvent y laisser leurs marques. C’est très apprécié des familles ! »

À noter que l’œuvre d’art urbain est accessible en tout temps (et fait de bien belles photos !), mais lorsque le mercure chute, on ne peut plus y gribouiller.

Par ailleurs, une vingtaine de kilomètres de sentiers de randonnée, de tous niveaux, sont ouverts au public en ce moment. Parmi ceux-ci, ceux du secteur du mont Chauve (8,5 km, environ quatre heures) et du Skymount (5 km, deux heures) sont prisés. « Nous sommes surtout connus pour la location de chalets, mais cette année, les visites à la journée ont explosé », dit Simon Trudeau.

Les petits plus

PHOTO YAN KACZYNSKI, FOURNIE PAR KENAUK NATURE

Le site de Kenauk Nature compte une soixantaine de lacs, dont le lac Baldy, aperçu ici au détour d’un sentier de randonnée.

Kenauk Nature est l’endroit idéal pour s’essayer à la chasse : en plus de champs de tir au pigeon d’argile (parcours de deux heures ou 50 coups), le centre a mis sur pied un forfait de « trio de tirs » : lancer de la hache, tirs de carabine à air sur des cibles fixes et tirs au pigeon d’argile.

« Ça prend environ deux heures en tout, souligne M. Trudeau. Et toute l’expérience est encadrée par des instructeurs qualifiés. »

> Consultez le site de Kenauk Nature