L’exposition Ludovica Miniland, installée depuis 2010 au centre commercial Fleur de Lys, a profité cette année de la fermeture forcée de l’établissement du quartier Vanier pour affirmer encore davantage son statut de plus grand parc architectural miniature en Amérique.

Pierre-Marc Durivage Pierre-Marc Durivage
La Presse

Le concepteur Gilles Maheux, qui présente ses œuvres aux quatre coins du monde depuis plus de 10 ans, a en effet rapatrié plusieurs maquettes qui étaient exposées en Europe.

On peut donc voir cet été pas moins de 3000 miniatures construites à partir de pièces Mega Bloks ; à la tour Eiffel, à la Sagrada Familia, au Taj Mahal, à la tour de Pise, au Colisée de Rome, à l’Empire State Building et à la tour du CN s’ajoutent notamment le pont Golden Gate, la cathédrale Notre-Dame de Paris, le parlement de Québec, Angkor Vat, le Vatican et l’Arc de triomphe.

Il sera aussi possible de voir une gigantesque reproduction regroupant quelques villes entières, dont New York, Chicago, Las Vegas, Dubaï et Shanghai.

L’œuvre a donc presque doublé de superficie et s’étend dorénavant sur près de 45 000 pi2, si bien qu’il faut au moins une heure pour en faire le tour, et plutôt deux quand on veut s’informer sur chacune des maquettes représentant gratte-ciels, monuments, ponts, châteaux, rues et autres symboles connus.

> Consultez le site de l'exposition