Des mythes à déboulonner et des questions qui trouvent réponse dans l'univers du voyage et de l'aviation.

Stéphanie Morin LA PRESSE

Où va le contenu des toilettes lorsqu'on actionne la chasse en plein vol?

Aucun liquide n'aboutit dans l'air, contrairement à ce que certains peuvent penser. «Tout le contenu des toilettes est envoyé dans un grand réservoir qui est vidé par camion quand l'avion arrive au sol, explique Sylvain Aubin, pilote et vice-président, exploitation aérienne, chez Air Transat. Ça fonctionne un peu comme un véhicule motorisé qu'il faut vidanger!»

En revanche, «les eaux grises provenant des lavabos des salles de toilette sont jetées hors de l'appareil et vaporisées dans l'air». Essentiellement, il s'agit d'eau et de savon.

Les liquides de la cuisine - restes de café, de boissons gazeuses ou de vin - finissent quant à eux dans le vaste réservoir principal.

À quelle fréquence se fait la vidange de ce réservoir des eaux noires? Lors des vols plus courts, vers le Sud, par exemple, la vidange peut attendre le retour vers Montréal (ou Toronto ou Québec...). «Mais lors des vols plus longs, comme vers l'Europe, le réservoir est vidé à l'aller et au retour. C'est un service pour lequel on paie et qui peut être fait dans tous les aéroports où l'on atterrit.

«Les déchets solides sont traités à part, indique M. Aubin. Ils sont mis dans des sacs poubelles qui sont évacués sur des chariots. Il y a une rotation de chariots. Tout ce qui est sale sort et il y en a des neufs qui entrent...»