(Athènes) La Grèce a annoncé vendredi l’ouverture des aéroports d’Athènes et de Thessalonique aux touristes en provenance de 29 pays du monde entier à partir du 15 juin, date du début de la saison touristique.

Agence France-Presse

Une quinzaine de pays de l’Union européenne (UE) figurent sur cette liste, dont l’Allemagne, l’Autriche, le Danemark, la Finlande, la République tchèque, les pays baltes, Chypre ou Malte, selon un communiqué du ministère du Tourisme.

La France, l’Espagne, le Royaume-Uni ou l’Italie, les plus frappés par la pandémie de la COVID-19 en Europe, ne sont pas pour l’instant inclus sur cette liste.

Outre l’UE, les touristes venant de Suisse, Norvège, des pays balkaniques voisins de la Grèce comme l’Albanie, la Serbie ou la Macédoine du Nord, sont également autorisés à atterrir aux aéroports d’Athènes ou Thessalonique, deuxième ville grecque dans le nord du pays.

Sur cette liste figurent aussi l’Australie, le Japon, Israël, le Liban, la Chine, la Nouvelle-Zélande et la Corée du Sud.

Le ministère n’a pas exclu l’élargissement de cette liste d’ici le 1er juillet, date de l’ouverture des aéroports régionaux grecs.

« La liste des 29 pays a été élaborée à la suite d’une étude du profil épidémiologique de chaque pays » en prenant en compte les recommandations publiées jeudi par l’Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA) et le rapport de la commission grecque des maladies infectieuses «, a indiqué le ministère.

Un dépistage du nouveau coronavirus par échantillonnage sera effectué sur les touristes venant de ces pays, a précisé le ministère.

Depuis le début de la pandémie en mars, un nombre limité de vols sont effectués vers l’aéroport international d’Athènes. Tout voyageur arrivant à Athènes est obligatoirement testé et observe une quarantaine pendant 14 jours.

Après le déconfinement graduel entamé le 4 mai, la Grèce a annoncé l’ouverture de ses hôtels à l’année le 1er juin avant les hôtels saisonniers, le 15 juin.

Moins touchée que ses partenaires européens, la Grèce déplore jusqu’ici 175 morts et 2906 cas de contamination au nouveau coronavirus.

Représentant environ 20 % du Produit intérieur brut (PIB) de l’économie du pays, l’industrie du tourisme mise sur la reprise de la saison, dont la moitié a été déjà perdue, selon des professionnels de ce secteur.