(Lourdes) Le Sanctuaire de Lourdes, dans le sud-ouest de la France, fréquenté chaque année par des millions de personnes, a annoncé mercredi qu’il rouvrirait partiellement samedi « pour les pèlerins individuels de proximité ».

Agence France-Presse

La Grotte où selon la religion catholique la Vierge Marie est apparue à Bernadette Soubirous en 1858, ne sera pas directement accessible aux visiteurs, a précisé le service de communication.

Le Sanctuaire avait clos ses portes le 17 mars, en raison de la pandémie de coronavirus. Il s’agit de la fermeture la plus longue de son histoire.

La France a commencé lundi à lever les mesures de confinement en place depuis le 17 mars.  

« La réouverture, ce samedi 16 mai, est un grand signe d’espérance ! Je m’en réjouis beaucoup et à cette occasion je veux lancer cet appel : Aidez le Sanctuaire à se relever ! », a indiqué Mgr Olivier Ribadeau Dumas, recteur du Sanctuaire de Lourdes, dans un communiqué.

Le Sanctuaire a fait état de « huit millions d’euros de pertes prévues », soit un « déficit historique ».

Depuis le début de la crise, « chaque jour les pèlerinages organisés annulent leur participation. Le Sanctuaire entrevoit une saison quasi blanche, dépourvue de la présence des pèlerins malades ».

« Les ressources du Sanctuaire sont intimement liées à la fréquentation des pèlerins. Sans leur présence, sans leur offrande sur place, Lourdes ne peut pas vivre », insiste le Sanctuaire.