Avec la pandémie et les restrictions par rapport au voyage, les parcs nationaux de différents pays ont été pris d’assaut par les touristes locaux en quête de dépaysement.

Pascal LeBlanc
Pascal LeBlanc La Presse

Aux États-Unis, au moins une douzaine des parcs les plus populaires ont battu des records d'affluence, selon un article du Guardian. Les conséquences négatives de cette fréquentation monstre sont des sites fermés parce qu’ils sont au maximum de leur capacité, des files d’attente interminables et beaucoup de pollution.

Parmi les initiatives pour mieux accueillir les gens sans les décourager de profiter de la nature, on retrouve les postes à égoportrait. Non seulement ils permettent de désengorger certains endroits trop fréquentés par les photographes amateurs, mais ils assurent aussi des séances de photo sécuritaires. En Iowa seulement, une centaine de postes ont été installés.

Le Québec suivra-t-il cette tendance ?