(Miami) Après un an de paralysie liée à la pandémie, les croisières pourraient reprendre en Floride dès mi-juillet, selon une lettre envoyée mercredi par les autorités sanitaires américaines.

Agence France-Presse

Les bateaux seront autorisés à naviguer s’ils certifient que 98 % des membres de leur équipage et 85 % des passagers sont vaccinés, selon un courrier, obtenu par l’AFP, des Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), principale agence fédérale de santé publique du pays.

Si ces conditions sont remplies, les navires n’auront pas à exiger des tests PCR pour l’équipage et les touristes, mais simplement des tests antigéniques avant l’embarquement, ont indiqué les autorités sanitaires.   

Elles demandent par ailleurs aux entreprises de transmettre leurs itinéraires de voyage le plus rapidement possible « afin de garantir un calendrier de retour des croisières avec passagers vers la mi-juillet ».  

Une bonne nouvelle pour les géants de la croisière, notamment Norwegian Cruise Line, Carnival et Royal Caribbean, dont les sièges se trouvent en Floride.  

Norwegian Cruise Line a ainsi dit à l’AFP que l’entreprise était « encouragée par le dialogue constructif en cours », tandis que Royal Caribbean a salué « la prise en compte des avancées récentes de la vaccination et de la médecine ».  

Confirmant la réception de la lettre, l’entreprise Carnival a affirmé qu’elle était en train d’évaluer ces nouvelles directives.  

Norwegian Cruise Line avait déjà indiqué qu’elle rendrait la vaccination obligatoire sur ses navires à partir du 4 juillet.

L’industrie des croisières emploie des milliers de personnes en Floride, État du sud des États-Unis dont l’économie est très dépendante du tourisme.  

En avril, la Floride, dirigée par le républicain Ron DeSantis, a d’ailleurs attaqué en justice le gouvernement fédéral américain pour exiger la reprise des croisières, suspendues par les CDC depuis mars 2020 afin d’endiguer la propagation du virus.