(Montréal) Les animaux semblent profiter de la pandémie de coronavirus pour se réapproprier un des plus beaux endroits de la planète : le parc national de Yosemite, en Californie.

Jean-Benoit Legault
La Presse canadienne

Des employés du parc rapportent ainsi avoir aperçu quatre fois plus d’ours que d’habitude, selon une journaliste du quotidien L.A. Times qui s’est rendue sur place.

D’autres prédateurs de premier plan, comme les coyotes et les lynx, seraient aussi plus présents et plus actifs que jamais.

PHOTO TIRÉE DE LA PAGE FACEBOOK YOSEMITE NATIONAL PARK

Le parc est fermé au public depuis le 20 mars alors qu’il accueille normalement quelque 310 000 visiteurs seulement en avril.

Le parc est fermé au public depuis le 20 mars alors qu’il accueille normalement quelque 310 000 visiteurs seulement en avril.

Un expert interrogé par le L.A. Times a estimé qu’un visiteur arrivé du 19e siècle ne serait probablement pas dépaysé par l’apparence du parc aujourd’hui.