(Los Angeles) Disneyland a annoncé mercredi prévoir de rouvrir son célèbre parc d’attractions californien à la mi-juillet, mais avec une capacité d’accueil « nettement réduite » et sans possibilité de faire la bise à Mickey.

Agence France-Presse

D’après les plans dévoilés, qui nécessitent encore le feu vert des autorités, le parc d’Anaheim, près de Los Angeles, pourrait voir ses premiers visiteurs à partir du 17 juillet, après quatre mois de fermeture totale liée à la pandémie de COVID-19.

Disneyland est le deuxième parc d’attractions le plus visité au monde, derrière Disney World à Orlando (Floride), et attire habituellement des millions de touristes chaque année.

Disney World a de son côté déjà reçu l’aval des autorités et doit rouvrir quelques jours avant le site californien. Les activités ont déjà repris au complexe Disneyland à Shanghai.

Les parcs d’attractions sont une source de revenus importante pour le numéro un du divertissement mondial. Le mois dernier, Disney a souligné que ses recettes trimestrielles dans ce secteur d’activité avaient chuté de plus de moitié par rapport au même trimestre de 2019, principalement en raison du coronavirus.

Lorsque les installations californiennes rouvriront, les visiteurs seront tenus de réserver et de respecter les règles de distanciation physique, qui interdisent de fait l’organisation des célèbres parades et autres sons et lumières nocturnes.  

Les hôtels du site devraient rouvrir la semaine suivant celle de la reprise d’activité du parc.