La liste:-1:liste; la boite:1322676:box; tpl:html.tpl:file
Source ID:; App Source:

Burlington: décrocher à deux heures de Montréal

Burlington est fort agréable en automne... (Photo: Émilie Côté, La Presse)

Agrandir

Burlington est fort agréable en automne

Photo: Émilie Côté, La Presse

Un lac, une plage et une ville parfaite pour les piétons. Des adresses shopping intéressantes, de bons restaurants et une vie nocturne animée. Où? À moins de deux heures de route de Montréal. Il s'agit de Burlington, au Vermont.

Tout juste avant la fête du Travail, une bande de six amis se cherche un endroit sympa pour fuir Montréal durant le week-end de trois jours. Leur besoin: décrocher. Leur but: que ce soit amusant, pas trop cher et pas trop loin de la maison.

Leur choix s'arrête sur Burlington, à seulement 165 kilomètres de route. Le motel Le Bel-Aire est réservé rapidement après une recherche sur l'internet. Le couple qui tient l'établissement accepte même avec plaisir que l'un de nous se fasse expédier un colis d'une compagnie qui ne livre pas au Canada.

À 100$ la nuit, nous avons une légère crainte avant d'arriver sur les lieux. Finalement, les chambres répondent parfaitement à nos attentes: elles sont propres, charmantes et à seulement 15 minutes de marche du centre-ville.

Avec ses trottoirs séparés de la route par une bande de gazon, Burlington est une ville agréable pour les piétons. On peut observer les grandes maisons d'époque, les immeubles industriels transformés en lofts et les nombreuses frat houses de l'Université du Vermont.

Au centre-ville, la rue marchande principale, Church Street, est piétonnière, et on y trouve des dizaines de terrasses. Le choix de restaurants y est varié et abordable. Le premier soir, nous avons mangé dans un restaurant italien. Avec du vin à 23$ la bouteille - comparativement à 19$ à la SAQ -, l'addition est presque une farce.

Après être sortis dans un bar où nous avons bu des pintes de Pabst Blue Ribbon à 3$ en écoutant des succès des années 80 et 90, nous rentrons nous coucher afin d'être en forme à la plage le lendemain.

Au creux d'une baie du lac Champlain, la plage de North Beach est magnifique. Il y a pas mal de sable et il est possible de s'éloigner de la foule pour avoir un peu d'intimité. Et contrairement aux plages du Maine, ça ne parle pas trop français. Encore plus facile de décrocher.

Le lendemain, nous déjeunons dans un diner où la serveuse de 60 ans est déguisée en majorette. Au menu pour le reste de la journée: shopping. Nous avons l'embarras du choix: Urban Outfitters, Victoria's Secret, Macy's, mais aussi beaucoup de boutiques et de designers locaux. Nous sommes dans une ville étudiante; il y a donc aussi beaucoup de disquaires, de friperies et de cafés-boutiques. En plus, il y a une foire d'artisans dans un parc ce jour-là.

Pour le souper, nous nous retrouvons dans un restaurant asiatique où la nourriture est succulente et dont le personnel est jeune et sans prétention. Et le lendemain matin, pas de presse: nous ne sommes pas loin de Montréal, donc pas besoin de plier bagage tôt. Au menu, marche le long du belvédère qui surplombe le lac.

Nous sommes revenus emballés de notre séjour à Burlington, qui a mêlé nature et vie urbaine. La prochaine fois, peut-être irons-nous faire du vélo dans les îles du lac Champlain et visiter les ateliers d'artistes qui étaient fermés à la fête du Travail.




la boite: 1600176:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer