Source ID:f6c8f3a3-ff41-42c7-b211-bf77a812f5af; App Source:alfamedia

Ski alpin: quoi de neuf sur les pistes?

Plusieurs stations de ski du Québec ont amélioré... (Photo David Boily, La Presse)

Agrandir

Plusieurs stations de ski du Québec ont amélioré leur système d'enneigement artificiel.

Photo David Boily, La Presse

Les stations de ski du Québec continuent d'investir pour offrir de la meilleure glisse aux amateurs. Plusieurs ont amélioré leur système d'enneigement artificiel; d'autres ont fait des changements plus palpables encore. Survol.

Nouvelles remontées

«Chez Bromont, montagne d'expériences, on connaît la plus grosse année d'investissement en 54 ans d'histoire», lance Charles Désourdy, président. Le plus grand changement concerne la remontée mécanique principale qui a été complètement reconstruite pour faire place à une version hybride avec deux lignes de remontée: l'une pour une télécabine huit places et l'autre pour une chaise débrayable pouvant accueillir six personnes. «Le taux d'embarquement passera ainsi de 2300 personnes à l'heure à 3200 personnes à l'heure. De plus, comme les gares d'embarquement sont plus longues, la chaise arrêtera moins souvent.» Quatre pistes principales ont aussi été redessinées et les parcs à neige, améliorés.

À la station Tremblant, c'est l'ancienne remontée Lowell-Thomas, sur le versant nord, qui a été changée pour un nouveau modèle quadruple à haute vitesse. Résultat: une amélioration de la capacité de remontée de 600 skieurs à l'heure. Le domaine skiable a aussi été agrandi de 90 acres avec l'ajout de cinq sous-bois et d'une nouvelle piste sur le versant nord et au Edge. Le chalet du sommet, le Grand Manitou, a aussi été agrandi; il compte désormais 400 places assises de plus.

Finalement, à Shawinigan, la station Vallée du Parc a dit adieu à son téléski double (T-bar) du versant est pour accueillir une nouvelle remontée quadruple fixe Doppelmayr.

Chalets rénovés

Il souffle un vent de changement sur Owl's Head! La station de Mansonville a changé de propriétaires début avril. La nouvelle administration a beaucoup investi: nouveaux canons à neige, pistes élargies aux profils modifiés, achat de deux nouvelles dameuses, mise à niveau des remontées mécaniques. Le changement le plus facilement perceptible concerne toutefois le chalet principal. «Il a été rénové à l'intérieur comme à l'extérieur pour optimiser notamment les aires de services», explique Étienne Meunier, directeur de l'expérience client ski et golf.

À Mont-Sainte-Anne, c'est le Chalet du sommet, situé près de la gare des télécabines, qui a profité d'une cure de jeunesse extérieure.

La clientèle de Ski Saint-Bruno est composée principalement de débutants.... (PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE) - image 2.0

Agrandir

La clientèle de Ski Saint-Bruno est composée principalement de débutants. Cette photo a été prise le week-end dernier.

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

À Val Saint-Côme, le changement a été forcé par un incendie, qui a complètement détruit l'ancien chalet d'accueil en septembre. Maxime Legros, directeur général du Groupe Val Saint-Côme, explique: «Nous serons prêts à accueillir nos premiers skieurs le 1er décembre. Le chalet incendié sera prêt à 50 % pour les vacances de Noël. D'ici là, les skieurs auront droit à des unités temporaires, comme des roulottes avec blocs sanitaires, au pied des pentes. On y offrira aussi une alimentation légère.» Si tout va bien, ce nouveau chalet devrait être terminé pour la fin janvier. Le second chalet, qui loge la boutique et l'atelier notamment, a aussi été agrandi.

Nouvelles pistes

Le Massif de Charlevoix va inaugurer cet hiver - la date reste à confirmer - une nouvelle piste dans le secteur Camp-Boule. Cette piste de niveau intermédiaire, qui viendra se greffer à la piste La Coulée, sera la plus large du Massif à ce jour.

Pour le reste, la mode est décidément aux sous-bois. Outre les cinq pistes boisées qui viennent s'ajouter à Tremblant, on comptera un nouveau sous-bois à Ski Garceau (à Saint-Donat) et un autre de niveau très difficile au centre de ski Le Relais, à Québec.

À Mont-Édouard, à L'Anse-Saint-Jean, on a investi pour offrir aux amateurs de ski de haute route et de randonnée alpine un terrain de jeu agrandi avec l'ouverture d'un quatrième versant sur lequel un nouveau refuge a aussi été construit.

Parcs à neige renouvelés

Ski Saint-Bruno a transformé son parc à neige pour coller davantage à la réalité de sa clientèle, composée principalement de débutants.

Ainsi, les anciens SnöFun et Park SSB seront désormais regroupés sous un nouveau nom: Parc Sensaciö. «C'est un parc à neige conçu pour toute la famille avec des modules de niveau débutant et intermédiaire, tant pour les planchistes que pour les skieurs», explique Stéphanie Grenier, directrice du marketing Ski Saint-Bruno.

Les débutants sont également à l'honneur du côté de Ski La Réserve, avec l'ajout de plusieurs nouveaux modules qui leur permettront d'apprendre de nouvelles figures dans le parc à neige.

Au centre de ski Mont Blanc, le parc à neige SnoZone double carrément de superficie: il comptera désormais 13 modules, dont six nouveaux. Une nouvelle zone d'apprentissage sera aussi aménagée au pied de la piste de slalom géant.

À Tingwick, la station Gleason, qui célèbre cette année ses 50 ans, a aussi bonifié ses trois parcs à neige.

Des nouvelles du Club Med

Le Club Med et le Groupe Le Massif ont présenté cette semaine les esquisses de leur futur Village de vacances montagne dans Charlevoix. Au premier coup d'oeil, les bâtiments aux lignes très carrées ont un aspect un brin utilitaire. Ils ont été dessinés par la firme québécoise d'architecture Lemay Michaud et allient notamment murs de pierre et bardage de bois.




la boite: 1600176:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer