Source ID:5b4bc00b-a567-4487-a162-d2f0699fa026; App Source:alfamedia

Camping: la SEPAQ devance sa période de réservations

Les réservations pour les terrains de camping de la... (Photo Olivier Jean, Archives La Presse)

Agrandir

Les réservations pour les terrains de camping de la SEPAQ l'été prochain débuteront le 27 octobre.

Photo Olivier Jean, Archives La Presse

L'été 2018 vient à peine de rendre son dernier souffle chaud que la Société des établissements de plein air du Québec (SEPAQ) recommande aux campeurs de planifier - déjà - leurs vacances estivales de 2019: les réservations pour les terrains de camping de l'été prochain débuteront le 27 octobre, soit quatre mois plus tôt qu'à l'habitude.

Et encore, ce n'est qu'une «période de transition», remarque le porte-parole de la SEPAQ, Simon Boivin, puisque dès 2019, les réservations seront acceptées dès le mois de mai, pour des séjours réalisés jusqu'à 15 mois plus tard (jusqu'en août 2020).

Ce faisant, la SEPAQ souhaite regrouper le début des réservations pour la quasi-totalité de ses produits, y compris les chalets de villégiature, les séjours de pêche ou dans les réserves fauniques, qui étaient déjà plus hâtifs. Mais elle souhaite aussi s'«harmoniser avec ce qui se fait dans l'industrie privée, explique M. Boivin. On peut généralement réserver les hôtels, les avions, jusqu'à un an d'avance, parfois plus».

Des travailleurs devront ainsi faire leurs réservations avant de connaître avec certitude leurs dates de vacances.

«C'est évident que si une personne veut un terrain en particulier, l'idéal, c'est qu'elle s'y prenne tôt.»

Le taux d'occupation des campings de la SEPAQ suit une courbe croissante depuis quelques années. Il était de 56 % pour les mois de juin, juillet et août 2017, mais ce chiffre inclut tous les terrains, même les plus éloignés et les moins bien desservis, qui sont moins populaires. Les longs week-ends et les vacances de la construction sont les dates les plus courues, dès l'ouverture des réservations (anciennement en février). «Les dates qui partent en premier, ce sont les dates pour lesquelles la majorité des gens sont en congé.»

Des mécontents

Guillaume Carrier, adepte de camping à la SEPAQ depuis plus de 15 ans, déplore ce changement. «Avec la majorité des employeurs, les gens ont rarement leurs vacances confirmées avant le mois d'avril.» Fini l'improvisation, dit-il. «Ce sera dur de décider, pendant l'été, de partir deux semaines en camping», croit M. Carrier.

Simon Boivin croit plutôt que les réservations de dernière minute seront encore possibles. En 2017, près de 40 % des réservations dans les terrains de camping ont été réalisées sept jours avant le séjour, signe que bon nombre de vacanciers préfèrent avoir un aperçu des conditions météorologiques avant de sortir leur carte de crédit. La SEPAQ ne dispose pas, toutefois, d'une donnée plus précise pour les réservations faites pour des séjours le week-end.

La SEPAQ impose une pénalité de 6,75 $ pour l'annulation d'une réservation plus de cinq jours avant l'arrivée prévue ; aucun remboursement n'est prévu ensuite. Parcs Ontario permet les réservations jusqu'à un maximum de six mois précédant le séjour. La pénalité en cas d'annulation est, au maximum, d'une nuit et 50 % de la valeur du séjour prévu; la pénalité minimum est de 8,50 $ plus 10 % de la valeur totale du séjour prévu. Parcs Canada échelonne généralement le début des réservations de ses différents campings entre le mois de janvier et le mois d'avril pour des séjours faits entre juin et septembre. Le calendrier 2019 n'a pas encore été dévoilé.

sepaq.com




la boite: 1600176:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer