Le Massif de Charlevoix ne se limite pas à la seule station de ski. Dans le plan imaginé par Daniel Gauthier et ses acolytes, le Massif comprend aussi un train touristique, un hôtel séparé en plusieurs pavillons, deux gares, un spa... Petit survol d'un ambitieux projet:

Stéphanie Morin LA PRESSE

Le train

LA grande nouveauté prévue pour l'été 2011: un train touristique qui reliera Québec et La Malbaie. Le Massif a fait l'acquisition de 140 km de voies ferrées longeant le fleuve, pour mettre en place une «croisière ferroviaire», avec repas gastronomiques, produits du terroir... et panoramas exceptionnels sur le fleuve. «D'ici deux ou trois ans, une gare sera construite à la base de la montagne pour permettre aux passagers d'y faire escale. Deux navettes ferroviaires seront aussi mises en place pour permettre aux visiteurs et à la population de transiter entre Petite-Rivière-Saint-François et Baie-Saint-Paul», explique Isabelle Vallée, relationniste.

La Ferme

Pas de poules ni de chèvres au pôle touristique de la Ferme, mais plutôt un hôtel de 150 chambres, construit sur les terres de l'ancienne ferme Ambroise-Fafard de Baie-Saint-Paul, détruite dans un incendie en 2007. Pour respecter le passé agricole de l'endroit, l'hôtel sera aménagé en divers pavillons, regroupés autour d'une place publique.

«L'hôtel sera divisé en cinq pavillons de facture contemporaine, offrant chacun une expérience différente d'hébergement,» explique Isabelle Vallée. Le site, situé à cinq minutes à pied du coeur de Baie-Saint-Paul, comptera aussi une gare, un restaurant, un comptoir mettant en valeurs les produits du terroir de la région, un spa et une salle de 500 places pour la présentation de spectacles ou la tenue de congrès. Date prévue d'ouverture: décembre 2011.

La montagne

Outre les travaux réalisés pour la saison 2010-2011, la montagne va subir de multiples transformations. En vrac: agrandissement de 30% du domaine skiable, restauration à mi-montagne, aménagement d'une piste de luge de 10 km, construction d'hébergements divers (dont certains dans les arbres) à la base et au sommet, ajout d'un spa. Une place publique, avec restaurants, cafés et boutiques, sera aussi aménagée aux pieds des pentes.

Des cafés, un spa, des chalets... Le parallèle avec la station du Mont-Tremblant est tentant. «Rien à voir, jure Isabelle Vallée. Notre projet n'aura pas la même ampleur; il sera à plus faible densité. Nous projetons par exemple un maximum de 400 chambres, dont 150 à la Ferme...»

Si tout fonctionne selon les plans, le projet devrait être complété pour 2014. Facture estimée: 230 millions.