Recherche Voyage
Source ID:; App Source:

Savourer Londres

Au-delà des currys bon marché et des grandes tables super étoilées, où est la gastronomie créative et accessible de Londres? Visite gourmande en 12 temps.

Les coups de coeur

Rochelle Canteen

Niché dans une petite place de Shoreditch, quartier en vogue de l'Est, encore sympathique, Rochelle Canteen est à la fois suprêmement familial et magnifiquement raffiné. On y va le matin pour le petit-déjeuner ou pour le lunch et on apporte alors son vin, on s'installe dans la salle toute blanche et vitrée qui donne sur une cour de briques rouges, au sein du premier complexe de HLM de Londres, et on savoure la cuisine de Margot Henderson (et de son associée Melanie Arnold). Pâtés au gibier, viandes rôties, verdures relevées, cakes et crèmes... De la cuisine traditionnelle revue et corrigée par celle dont on oublie vite qu'elle est la femme du célèbre Fergus Henderson - St. John et St. John Bread and Wine - parce qu'elle a tout le talent qu'il faut pour avoir son nom à elle.

Arnold Circus, Tower Hamlets

arnoldandhenderson.com

££

Gymkhana

C'est un jeune chef londonien, James Lowe, qui m'a convaincue d'essayer cet indien de Mayfair, haut de gamme sans être pompeux, authentique et néanmoins accessible, même s'il est au coeur d'un des plus beaux quartiers de la capitale. Tout est exquis dans ce lieu. La déco aux panneaux de bois sombres qui évoque les années coloniales, époque de laquelle le chef, Karam Sethi, Britannique d'origine indienne (aussi associé aux restos Bubbledogs, Kitchen Table et l'étoilé Trishna), tire son inspiration. La cuisine hyper parfumée, sublimement bien présentée, propose notamment kebabs et currys variés préparés avec des ingrédients simples et abordables ou alors de grand luxe: on choisit quel genre de repas (et de note) on a envie de se payer. Vindaloo de cochon de lait, crabe au beurre et au poivre, pintade tandouri... J'ai tout aimé, même le dessert à l'eau de rose, sorte de pudding crémeux, fruité et divin. Quand est-ce qu'on y retourne?

42, rue Albermarle, Westminster

gymkhanalondon.com

££

Clove Club

Installé dans l'ancien hôtel de ville de Shoreditch, quartier jadis autonome politiquement, le Clove Club est partagé en deux. Il y a le restaurant, dans le fond, où, dans une atmosphère enjouée mais assez calme, on sert des repas gastronomiques cinq services. Tout est préparé sous la houlette d'Isaac McHale, jeune chef spécialiste de projets de restaurants aussi volontairement éphémères que délicieux. Au Clove Club, McHale s'est enfin posé et prépare une cuisine qui vise à remettre en valeur les ingrédients traditionnels britanniques. Et ça fonctionne. Boudin écossais, chicorée et poire, agneau des Hébrides avec sauce aux algues... On sent l'influence nordique - le chef a travaillé chez Noma - ainsi que la marque des grandes cuisines plus classiques - McHale est aussi passé par le Ledbury. Tout est original, frais, très régional, épuré sans jamais devenir trop austère. On peut aussi goûter à la cuisine du Clove Club en optant pour le bar, beaucoup plus bruyant, beaucoup plus festif. On prend le repas ou un verre de vin et une bouchée au comptoir. Musique forte mais bien choisie. Atmosphère résolument sympathique.

380, rue Old, Hackney

thecloveclub.com

££

À deux

Story

Installé du côté sud de la Tamise, dans un espace bien vitré d'où l'on voit la nouvelle tour Shard, le Story est un restaurant tout en douceur, à la fois lumineux et chaleureux, qui s'apprécie lentement. À l'arrivée, on allume une chandelle comestible qui brûlera le temps du repas, ce qui donne le ton à cette pause gastronomique où les plats se succéderont, délicats, précis, savoureux. Le chef des lieux s'appelle Tom Sellers. À 26 ans, il est déjà étoilé Michelin. Il sait où il s'en va. Ses plats inusités - pétoncle, concombre et cendre d'aneth ou encore pomme de terre, navet et charbon - racontent des histoires. Comme cette assiette qui cherche à reproduire le goût de l'oignon frit typique d'une fête foraine, inscrit dans sa mémoire d'enfant. Les plats ont la touche austère qui marque tous ceux qui ont travaillé avec des gens comme René Redzepi du Noma, mais on retient aussi du travail du chef une volonté de provoquer le plaisir en bouche. On y va pour un repas en tête à tête, où l'on prendra le temps de parler, de déguster.

201, rue Tooley, Southwark

restaurantstory.co.uk

£££

Dabbous

Il est très difficile d'obtenir une table dans ce restaurant à la fois exquis et relativement abordable. La cuisine impeccable, toujours subtilement ponctuée de notes rappelant les racines moyen-orientales du jeune chef britannique Olivier Dabbous, vaut pourtant l'effort. Installée dans Fiztrovia, au centre de Londres, cette table a un côté austère, quelque chose de presque industriellement fonctionnel dans sa (non) décoration. Comme si toute la démarche du lieu était de proposer une concentration d'élégance et de saveur dans un environnement le plus épuré possible. Et dans l'assiette, c'est réussi. Je me rappellerai longtemps un craquelin diaphane sur lequel on avait déposé, en guise d'entrée, de fines tranches de gras de porc immaculé, puis de truffe noire. L'élégance savoureuse à son paroxysme. Pour ne pas casser la banque, on prend le menu à 48 pounds - 88$ - du midi, un quatre services qui peut commencer par un bouillon de feuilles de figue, avec avocat, basilic et amandes, et se terminer par un dessert au gingembre, citron vert et beurre de cachou chaud, en passant par de la joue de veau et du poulpe au barbecue. Un excellent rapport qualité-prix. Et le midi, il reste encore parfois de la place, deux ou trois mois à l'avance... C'est Londres, ne l'oublions pas.

39, rue Whitfield, Westminster

dabbous.co.uk

££ - £££

J. Sheekey

Ici, on est dans le classique des classiques, à Covent Garden, au coeur du Londres des théâtres, des gens célèbres et des touristes, près de tout. Dans cette institution issue d'une autre époque mais encore fréquentée par le beau monde et réputée pour la qualité de ses produits - davantage que pour l'originalité de sa cuisine -, les additions peuvent être costaudes, le niveau de bruit aussi. Et ce, peu importe où que l'on soit dans cette enfilade de petites salles aux panneaux de bois et banquettes de cuir aux murs ornés de photos des célébrités qui y sont passées. Pour vivre l'expérience sans s'engager dans un festin de sole de Douvres et autres produits de la mer dont on ne saurait où ni à quel prix il se terminerait, on s'installe au bar à fruits de mer. On commande des huîtres - maldons, fines de Claire... -, peut-être des couteaux, on boit un ou deux «<saxo:ch value="226 128 137"/>black velvet», combinaison de Guinness et de champagne, servie dans une tasse en argent. Effet dépaysant garanti.

28-34 St. Martin's Court, Westminster

j-sheekey.co.uk

££ - £££

Prix:

  • £: prix abordables
  • ££: prix modérés
  • £££: prix élevés

> Demain: les restos «beaux, bons, pas chers» et «pour le grand soir».




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Londres, la savoureuse

    Royaume-Uni

    Londres, la savoureuse

    Au-delà des currys bon marché et des grandes tables super étoilées, où est la gastronomie créative et accessible de Londres? La suite de notre visite... »

la boite: 1600176:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer