Petite île faisant face à Seattle, dans l'État de Washington, Bainbridge Island possède de superbes routes côtières, un marché biologique à l'ancienne et même une école dans une ferme. Classée au deuxième rang des meilleurs endroits où vivre aux États-Unis, cette terre insulaire est pourtant un secret encore bien gardé par les habitants de la région.

Frédérique Sauvée LA PRESSE

Bainbridge Island est un refuge pour tous ceux qui souhaitent s'éloigner quelques heures de la frénésie du centre-ville de la métropole.

Une fois le pied posé sur le traversier qui conduit vers le village principal de l'île, l'excitation du trajet, propre à toutes traversées en bateau, fait place à une sorte de béatitude devant le panorama du paisible territoire qui s'ouvre devant nous. Après une demi-heure de traversée, on aperçoit déjà sur l'île de coquettes maisons de bois posées au milieu de la végétation côtière tandis qu'au loin se découpent sur le ciel les hauts reliefs encore enneigés de la péninsule Olympique.

Le petit port de plaisance qui accueille les passagers à leur descente du transbordeur a conservé un charme d'autrefois avec sa marina et ses vieux quais de bois.

Parmi les visiteurs de l'île, nombreux sont les citadins à vélo qui ont fait de ce territoire insulaire leur terrain de jeu dominical pour de belles sorties côtières. Quel que soit le moyen de transport utilisé, c'est la route principale, étonnamment peu passante, qu'il faut emprunter pour faire le tour de l'île en une trentaine de kilomètres. Celle-ci chemine à travers les bois, traverse des hameaux de maisons écologiques en construction et sillonne le littoral, ponctué de plages de galets et d'anses où quelques voiliers jettent l'ancre.

Si l'on a toute la journée, il ne faut pas hésiter à s'arrêter dans les fermettes qui vendent des oeufs de canards ou du miel de fleur fraîchement récoltés et ainsi avoir l'occasion de discuter avec les insulaires. Un tour par la boulangerie ou le torréfacteur artisanal est aussi une bonne occasion de ressentir l'atmosphère bon-enfant qui se dégage lors d'une matinée de week-end.

Escapade au marché

On peut reprendre la route pour se diriger vers une autre institution de l'île: son marché de fermiers! Locaux et touristes y passent leur matinée à choisir les ingrédients de leur lunch ou le souper tandis qu'un groupe de musiciens locaux entraîne les enfants à se trémousser au rythme du violon. Parmi la cinquantaine d'étals, on compte de nombreux marchands de fruits et légumes bios.

Cette île, dont l'économie a longtemps été reliée à l'exploitation agricole, recèle ainsi d'innombrables petites fermes. Certaines sont aujourd'hui rénovées en de belles maisons secondaires ou même en école! Avec ses vieux bâtiments de ferme reconvertis en bibliothèque et en gymnase, l'école Hyla est une illustration de plus du charme fou que possède cette île authentique.

Infos pratiques

Traversée

Environ 35 minutes depuis le Ferry Terminal de Seattle (centre-ville).

> Départ toutes les heures

> Réservation non requise

À faire sur place

Visite de vignobles, galeries d'art, musées, plages, randonnées et activités nautiques.

Où manger

Plusieurs cafés et boulangeries dans le village - cuisine locale au Four Swallows.

Vélo

Plusieurs endroits de location de vélos sur place. L'entreprise Seattle Cycling Tours propose des randonnées guidées en vélo dans l'île tous les samedis matins au départ de Seattle.

Info: seattle-cycling-tours.com

Photo Frédérique Sauvée, collaboration spéciale