Il y a actuellement un véritable engouement pour Hawaii. Avec juste ce qu'il faut d'exotisme et de confort, le 50e État américain correspond parfaitement à l'idée des vacances. Souvent entraînées par leurs ados qui rêvent de surf, les familles y trouvent leur compte: histoire, culture, sports nautiques, baignade, etc. Vivant, branché et très agréable.

Mis à jour le 25 févr. 2013
Andrée Lebel LA PRESSE

Le principal danger qui guette les touristes en visite à Hawaii est de vouloir tout voir en un seul voyage. L'archipel compte huit îles principales, dont les plus connues sont Oahu, Maui et Big Island. Mieux vaut se contenter d'une ou deux îles, car elles offrent sensiblement les mêmes activités. Et la plupart des trajets entre les îles doivent se faire en avion (environ 100$ par personne pour un aller simple), ce qui augmente considérablement le coût du voyage pour une famille de trois ou quatre personnes. Nous en avons visité trois, pour en faire un court portrait.

Oahu

C'est incontestablement celle qu'il faut voir en premier. Les trois quarts de la population de l'archipel y vivent, et Oahu est l'île qui offre le plus d'activités, la plus grande diversité d'attraits culturels et les meilleures occasions de magasinage. C'est difficile de résister à sa charmante effervescence, même si les rues sont bruyantes et bondées.

La plage de Waikiki est envahie dès les premières lueurs de l'aube et on s'y baigne jusqu'en fin de soirée. Les résidants y viennent après le travail, entre amis ou en famille. En plus de la baignade, on peut y pratiquer toutes les activités nautiques (surf, paddle surf, motomarine, paravoile, etc.), louer des planches aussi bien que prendre des leçons de surf.

La rue principale longe la plage de Waikiki. Elle est bordée de magasins ouverts jusqu'en fin de soirée et de restaurants convenant à tous les budgets. Des amuseurs publics et des musiciens animent la rue et les terrasses.

Pearl Harbor est une leçon d'histoire en soi. Superbement aménagé, le lieu est vaste et on peut y passer la journée. Il faut arriver tôt, car les guichets ouvrent à 8h et les billets (gratuits) s'envolent habituellement avant l'heure du lunch. Outre le Memorial USS Arizona, qui se visite par bateau, Pearl Harbor comprend un musée qui relate l'histoire bien documentée de l'attaque des Japonais. On peut aussi visiter le sous-marin Bowfin, le Pacific Aviation Museum et le USS Missouri.

Le Centre culturel polynésien, propriété des mormons, propose une belle introduction à la culture polynésienne. C'est d'abord un parc d'attractions, mais on y a recréé sept villages représentant autant de cultures polynésiennes. La majorité des employés sont originaires des archipels présentés: Samoa, Fidji, Marquises, Tonga, Tahiti, Aetearoa et Hawaii. Les spectacles, danses, jeux et costumes traditionnels sont colorés. Situé assez loin de Waikiki, le centre est ouvert à partir de midi. Le trajet pour s'y rendre permet de voir une partie d'Oahu qui demeure pratiquement vierge. Ceux qui y vont en voiture peuvent s'arrêter à de petites plages désertes. Des excursions incluant le transport entre les hôtels et le Centre culturel sont aussi offertes.

Parmi les autres attraits d'Oahu, notons l'ancien volcan Diamond Head, plusieurs musées fort bien aménagés et les soirées polynésiennes.

Une semaine suffit à peine pour explorer l'île d'Oahu. Les transports sont efficaces et la plupart des hôtels sont situés à proximité des plages et des commerces.

Big Island

Le parc national des volcans est souvent ce qui amène les touristes à Big Island, la plus grande île de l'archipel. Elle est constituée de plusieurs volcans, dont deux sont toujours actifs: le Mauna Loa et le Kilauea. Ce sont des paysages lunaires, et la fumée qui s'échappe en permanence du cratère du Kilauea est impressionnante. Particulièrement le soir, quand ses rouges se découpent sur un ciel opaque.

Une partie de la Crater Rim Trail, route d'environ 18 km qui fait le tour des attraits du parc, est maintenant fermée à cause des vapeurs toxiques qui sont souvent très denses. On peut toutefois entrer dans le volcan actif par un tunnel de lave et visiter le musée Jaggar. Nommée en l'honneur du volcanologue Thomas J. Jaggar, l'institution nous renseigne sur la géologie de l'île tout autant que sur les types de lave et les éruptions volcaniques.

La plupart des complexes hôteliers de Big Island sont situés sur la côte sud, où se trouvent les plus belles plages. Plusieurs activités nautiques sont offertes à partir du quai Kailua-Kona, au centre-ville de Kona. Entre autres, le sous-marin Atlantis amène les touristes à une centaine de pieds de profondeur afin d'admirer les récifs de corail et plusieurs espèces de poissons.

Kona et Hilo (sur la côte orientale) sont les deux principales villes de Big Island et chacune possède un aéroport. Idéalement, il faut louer une voiture en y arrivant, car les transports en commun sont pratiquement inexistants dans l'île et les distances sont assez importantes. Hilo est à 45 km du parc des volcans, tandis que Kona est à plus de 110 km (et il faut compter au moins deux heures, car la route est jalonnée de courbes).

Un séjour de trois nuits à Big Island permet de visiter le parc national des volcans et de faire le tour de l'île sans se presser. Les paysages sont parmi les plus beaux de l'archipel.

Maui

Après Oahu, c'est l'île qui reçoit le plus de touristes. Grâce à son aéroport international, Maui accueille plusieurs vols directs provenant de tout l'archipel et des villes de l'Ouest américain, dont San Francisco. C'est l'île préférée des jeunes familles et des couples d'âge mûr. Il n'y a pas l'agitation d'Oahu, mais on y trouve autant d'activités nautiques. Les plages sont calmes, l'île compte plusieurs étendues vierges, des champs d'ananas et de canne à sucre. La côte touristique de Kaanapali est jalonnée de beaux complexes hôteliers comprenant de vastes suites avec cuisinette. Plusieurs d'entre eux offrent des cours de surf, de paddle surf et de kayak.

Il faut absolument une voiture pour visiter l'île de Maui, dont la principale attraction est la route de Hana. C'est l'une des routes les plus spectaculaires du monde et il faut compter au moins quatre heures pour franchir ses quelque 75 km, 617 courbes et près de 60 ponts à une voie. Pour vraiment l'apprécier, il faut y consacrer au moins deux jours. Si le village de Hana est décevant, les nombreuses chutes et plages de sable noir qui longent la route méritent des arrêts. Tout comme les profondes vallées entourées de montagnes que l'on peut observer des belvédères aménagés ici et là.

Il y a peu d'endroits pour manger le long de la route de Hana. C'est une bonne idée d'apporter quelques sandwiches et collations, même si on trouve en bordure de la route des stands offrant des fruits, du pain aux bananes et des brownies. La plupart du temps, il n'y a pas de vendeur. Après s'être servi, on dépose l'argent dans une boîte. Les étals sont souvent vides dès la fin de la matinée, car les touristes sont nombreux sur cette route. Il faut aussi prévoir des antinauséeux (Gravol), car les courbes très prononcées favorisent le mal des transports.

C'est sur la côte de Kaanapali qu'est situé Lahaina, ancienne capitale de l'archipel, qui a perdu son titre au profit d'Honolulu en 1845. Longeant le port, la vieille ville est assez pittoresque avec ses jolies boutiques et ses restaurants-terrasses.

À quelques kilomètres de Lahaina, dans la baie de Maalaea, le Maui Ocean Center peut divertir les enfants pendant une demi-journée avec ses poissons colorés, ses tortues de mer et son incroyable tunnel qui permet de voir évoluer quantité de requins.

De Maui, on peut facilement se rendre en bateau à l'île de Lanai, entourée d'endroits extraordinaires pour la plongée. D'autres excursions en catamaran sont organisées pour explorer l'île de Molekai.