À l'aube de ses 130 ans, Yellowstone est le parc de tous les superlatifs. Le plus vieux parc national des États-Unis n'a rien perdu de son lustre et de son pouvoir d'attraction. Voici Yellowstone en dix chiffres.

Violaine Ballivy LA PRESSE

610 grizzlys

De 280 à 610: c'est le nombre très approximatif de grizzlys répertoriés à Yellowstone. Et non, ce n'est pas une «quantité négligeable». Des sentiers de randonnée sont régulièrement fermés au printemps quand ces colosses rôdent, affamés et stressés par la présence de leurs nouveau-nés. L'achat d'une clochette et d'une canette de gaz-poivre est fortement recommandé par les autorités du parc avant toute sortie en forêt. Si les rencontres dramatiques sont rares, rappelons tout de même qu'un touriste a été tué par un grizzly l'an dernier pendant qu'il se baladait dans un sentier balisé. Ces ours peuvent peser jusqu'à 680 kg et courir à 55 km/h.

10 000 phénomènes géothermiques

Près des deux tiers de tous les phénomènes géothermiques (soit 10 000) connus sur la planète peuvent être observés dans les limites du parc Yellowstone. De ce nombre, plus de 300 sont des geysers, le plus grand étant le Steamboat, dont le jet peut atteindre 152 m. Le plus populaire est Old Faithful, à la fois très accessible (à quelques minutes à pied d'un stationnement) et très prévisible.

225 km

La popularité du parc Yellowstone tient sans doute au fait qu'il est très facile d'accès. Un circuit de 225 km de route asphaltée permet de faire le tour de ses principaux attraits en ne parcourant à pied que les quelques mètres les séparant des stationnements.

1600 km

Étrangement, la très vaste majorité des visiteurs ne quittent jamais la route pour explorer les sentiers de randonnées du parc. C'est bien dommage, car le parc en compte beaucoup. Ils forment un réseau de quelque 1600 km de long.

4000 bisons

Surprise: les ours ne sont pas responsables du plus grand nombre de touristes blessés chaque année à Yellowstone. Ils sont détrônés, de loin, par les bisons. Plus de 4000 de ces mastodontes - ils peuvent peser près d'une tonne! - fréquentent le parc, qui est aussi le seul endroit des États-Unis où ils vivent à l'état sauvage depuis l'ère préhistorique, et ce, sans interruption. Il n'est pas exceptionnel d'en apercevoir: ils ne se gênent jamais pour traverser la route quand bon leur semble (les embouteillages estivaux dans le parc, c'est leur faute!) et s'approchent parfois si près des voitures qu'il suffirait presque de tendre le bras pour caresser leur toison. Attention: il ne faut jamais s'aventurer à moins de 30 mètres d'eux, surtout en juillet et en août, pendant la période de rut. Un bison charge à 45 km/h.

1872

Les premières grandes expéditions à Yellowstone furent lancées en 1869 par trois équipées, dont les descriptions de geysers et d'autres phénomènes géothermiques furent jugées si hors du commun par le New York Tribune qu'il refusa d'en publier le récit. Un aventurier se perdit et ne fut retrouvé que 37 jours plus tard, délesté de 23 kg! C'est dans la foulée de l'expédition Hayden, en 1871, qu'un décret fit de Yellowstone le premier parc national des États-Unis, en 1872.

3 millions

Trois millions de visiteurs foulent le sol du parc Yellowstone chaque année. On ne peut qu'être nostalgique de l'époque où il n'y en avait que 5000 (1883). Une virée ici était alors un luxe réservé aux nantis, qui venaient à cheval ou par bateau. La construction des routes et l'arrivée des voitures, en 1915, démocratisa l'accès au parc de près de 9000 km2, plus populaire chaque année.

2357 mètres

Situé à 2357 mètres au-dessus du niveau de la mer, le lac Yellowstone est le plus grand lac en altitude des États-Unis. Mais ce n'est pas tellement son élévation qui séduit, mais ses dimensions: 352 km2 de superficie, 177 km de berges bordées de forêts et une profondeur pouvant atteindre 143 mètres. Y voir le lever du soleil avec, en toile de fond, les sommets enneigés de la cordillère Absaroka, dans un silence absolu, est à inscrire dans sa liste d'incontournables. La baignade, elle, sera réservée aux moins frileux: la température de l'eau dépasse rarement les 15 degrés Celsius.

Un

Le parc Yellowstone repose sur un volcan actif observé de près par l'Institut de géologie américain. Sa dernière explosion majeure, il y a 640 000 ans, projeta plus de 350 km3 de débris dans les airs. La plupart des geysers, sources d'eau chaude et de vapeurs brûlantes (fumeroles) du parc, se situent dans le centre du volcan, appelé «caldera» ou bassin. Avec ses 72 km sur 48 km, il est l'un des plus vastes du monde.

2706 mètres

Vous trouvez les étés courts au Québec? Ils le sont encore plus au parc Yellowstone. À la fin du mois de mai, des congères de près d'un mètre s'élevaient toujours le long du col de Dunraven, le plus haut point accessible en voiture dans le parc, à quelque 2706 mètres d'altitude - il est d'ailleurs fermé à la circulation d'octobre à mai. L'élévation moyenne du parc est de 2400 mètres, avec un pic à 3461 mètres au mont Eagle. Avant de partir en randonnée, mieux vaut prendre le temps de bien s'acclimater à l'altitude.