Les randonneurs locaux vous diront avec raison que chacun des sentiers des Rocheuses a son charme. Seulement voilà : parmi les 3400 kilomètres de sentiers qui sillonnent cette sublime chaîne de montagnes de l'Ouest canadien, lesquels choisir quand on n'a que deux ou trois précieuses semaines de vacances?

Louise Bilodeau LE SOLEIL

Les randonnées s'organisent comme par magie si l'on confie son sort à une entreprise de plein air. L'équipe de Yamnuska Mountain Adventures excelle à gravir les cimes et chez Mahikan Trails, on propose une aventure fascinante, inspirée du savoir aborigène.

 

Autrement, le guide Don't Waste Your Time in the Canadian Rockies (Ne perdez pas votre temps dans les Rocheuses canadiennes) sera aussi profitable que de bonnes chaussures. À la description des sentiers s'ajoute une note d'appréciation : de zéro à quatre empreintes de semelles. Une valeur sûre... les locaux en cachent d'ailleurs tous un exemplaire sous leur oreiller.

Les randonnées d'un jour

Selon les auteurs, Kathy et Craig Copeland, Sentinel Pass est un vrai cadeau des dieux. Le mot Pass se traduit par «col»; c'est la partie la moins élevée d'une crête montagneuse, qui sert de passage et d'où la vue est le plus souvent grandiose. Ici, elle donne le tournis : d'un côté, les pics vertigineux, de l'autre, Paradise Valley et ses impressionnantes aiguilles rocheuses. En guise de bande sonore, le grondement lointain des avalanches.

Quatre sentiers, parmi les favoris, côtoient l'univers fascinant des glaciers : Helen Lake, réputé pour sa flore et la majesté de son panorama à 360 degrés en finale; Plain of Six Glaciers et son adorable salon de thé bâti en 1927 au pied du glacier Victoria; Wilcox Pass, dont les mouflons d'Amérique apprécient les lichens; et Iceline (parc national Yoho), qui longe sur plusieurs kilomètres un glacier dont il faut enjamber les ruisseaux gorgés des eaux de sa fonte.

De la fin juillet à la mi-août, filez droit vers Sunshine Meadows, alors qu'un torrent de fleurs inonde ses vallées alpines. Une navette (www.sunshinemeadows banff.com) dépose les randonneurs de tous âges au départ de trois sentiers, leur épargnant du coup la montée.

The Garden Path Trail, une courte balade, mène à Simpson Viewpoint en longeant trois lacs. L'éden, en mode dolce vita.

Les plus sportifs seront séduits par le charme de Citadel Pass et de Healy Pass que le fameux guide compare avec justesse à un récif de corail. Des fleurs partout, qui, à une telle altitude, poussent au ras du sol... l'expression tapis de fleurs prend ici tout son sens. Au col de Healy, on se grise de la vue à en oublier l'heure de la dernière navette. Comme la clarté permet d'étirer les randonnées jusqu'à 21h, on reviendra tout simplement à pied par Healy Creek Trail.

À force de grimper tous les matins et de redescendre tous les soirs, on se prend à rêver de passer la nuit là-haut. Comme ces marcheurs qui, sac au dos et coeur au ventre, visent le mont Assiniboine via Citadel Pass, une populaire excursion de trois à cinq jours. Seul hic : les 12 kilos de bagage.

Skoki Lodge

Heureusement, l'expérience du backcountry peut aussi se vivre en toute légèreté. À 11 kilomètres de marche de la station de ski Lake Louise, Skoki Lodge, un chalet en rondin classé lieu historique national du Canada, accueille les randonneurs en été et les skieurs en hiver. Le décor de style montagnard demeure inchangé depuis sa construction, en 1931. On s'y sent vite chez soi, surtout que la cuisine est succulente.

Chaque journée passée dans la paix absolue de Skoki Valley, apporte son lot de découvertes. Ici, une fleur alpine habillée de fourrure pour se protéger du vent; là, un torrent turquoise où s'abreuvent les oiseaux, dont le peu farouche roselin brun. Plus loin, un fossile. «Vous en verrez par centaines en allant vers Merlin Lake», mentionne Walter Odenthal. Les jours de congé, ce jardinier des montagnes, comme il aime à se définir, entretient méticuleusement ce sentier aménagé en 1945 par Lawrence Grassi, une figure légendaire des Rocheuses. Passé le lac de glacier, on monte vers Merlin Castle, des rochers dont la forme évoque la silhouette du magicien légendaire.

Packer's Pass mérite tous les honneurs. Ce sentier mène aux lacs Skoki, époustouflants de beauté. L'ensemble est formé de deux lacs, turquoise évidemment, le premier se déversant dans l'autre par une cascade. Sur les rives du second, on louvoie sur des pas de pierre, à travers des rigoles ourlées d'une flore exquise. On remonte ensuite vers le col, qui vous arrache tous les «oh!» d'admiration, surtout si se tiennent là quatre mouflons d'Amérique, un animal aux gigantesques cornes recourbées.

Kananaskis

Dans la région de Kananaskis, au début juillet, alors que la neige vient à peine de fondre, une fleur de printemps d'un jaune éclatant envahit les hauteurs de Chester Lake : l'érythrome à grandes fleurs, au nom anglais fort poétique, glacier lily (lys des glaciers). Le spectacle ravit, mais il faut pousser jusqu'à Three Lakes Valley, une zone patrouillée par des chèvres de montagne. Au sol, une mer de fossiles. Les jambes répondent encore? On lorgne Karst Spring et ses mousses d'un vert surnaturel.

Le soir, de la terrasse du Mount Engadine Lodge, on observe les orignaux et les coyotes qui hantent les environs. Autour des deux grandes tables de la salle à manger, les randonneurs causent... sentiers. Burstall Pass reçoit tant d'éloges que la curiosité nous pique. Allons! un dernier effort.

 

Repères

La partie albertaine des Rocheuses compte trois parcs nationaux, Banff, Jasper et Waterton Lakes, et le parc provincial Peter Lougheed, situé dans la région de Kananaskis.

Bonnes adresses

-Idéalement situé à quelques minutes de voiture des plus beaux sentiers, Baker Creek Chalets loge en pleine nature. Tout y est parfait : accueil, décoration d'un goût exquis, foyer dans la chambre, balcons avec vue sur la rivière d'où, avec un peu de chance, l'on surprendra un ours noir ou un grizzly.

-Le Château Lake Louise et le Banff Springs Hotel proposent dès 6h30 un buffet délirant : smooties, saucisses de bison, pommes au four farcies à la crème d'amande... et 100 autres délices, à déguster devant des paysages qui ont fait la renommée des Rocheuses. Le prix est raisonnable si l'on considère qu'à midi, avec pareil départ, fruits et noix feront l'affaire.

-Le soir, on serait fou de passer à côté du Outpost Pub, la petite table du Post Hotel & Spa. Même chef qu'à la grande table, dans une ambiance de pub anglais.

-À Calgary, ville d'arrivée en Alberta : Acclaim Hotel, un nouvel hôtel situé près de l'aéroport.

-Le Kensington Riverside Inn, un hôtel-boutique branché dans un quartier qui l'est tout autant. Le Chef's Table, son restaurant, a été classé parmi les meilleurs au Canada en 2008 par le magazine En Route.

-Calgary jouit d'un vaste réseau de pistes cyclables. Location de vélos : Rapid Rent, Eau Claire Market.